Miss Exotic World

convention et un spectacle néo-burlesque annuel

Miss Exotic World
Image associée à la récompense
Catherine D'lish, Miss Exotic World 1992 et 1994.

2019
2020 (prévu du 4 au )
Nom original Miss Exotic World Pageant and Striptease Reunion
Description Spectacle new burlesque annuel et une convention. Il s'agit de l'événement annuel de présentation et de collecte de fonds du Burlesque Hall of Fame
Organisateur Burlesque Hall of Fame
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de création 1990
Dernier récipiendaire Frankie Fictitious
Site officiel https://www.burlesquehall.com/tag/miss-exotic-world/

Le concours Miss Exotic World, en anglais : Miss Exotic World Pageant, officiellement Miss Exotic World Pageant and Striptease Reunion, est une convention et un spectacle néo-burlesque annuel qui a lieu à Las Vegas aux États-Unis.

GénéralitésModifier

Il s'agit de l'événement annuel de présentation et de collecte de fonds du Burlesque Hall of Fame, anciennement appelé le musée du burlesque Exotic World. Le spectacle, parfois appelé « Miss Amérique du burlesque », attire d'anciennes reines du burlesque américain, des décennies passées, ainsi que des participants actuels de la scène néo-burlesque. Le spectacle consiste en des performances burlesques qui s'étendent sur un week-end et qui culminent avec la compétition pour couronner une seule artiste en tant que Miss Monde Exotique. En raison de l'importance du musée du burlesque d'Exotic World, pour la communauté burlesque, le fait de gagner le concours est considéré comme un honneur pour une artiste burlesque[1],[2],[3],[4].

HistoireModifier

1990 à 2004Modifier

Le concours est devenu un événement annuel organisé par la danseuse Dixie Evans[5],[6] et la Ligue des danseurs exotiques (EDL), d'abord en 1958, puis chaque année jusqu'en 1989. Des prix ont été décernés, à partir de 1962, aux artistes et aux promoteurs qui ont fait progresser le burlesque et l'ont montré sous un jour positif. Après la mort de Jennie Lee, en 1990, le spectacle est créé et a lieu sur les terrains du Musée du monde exotique à Helendale, en Californie, de 1991 à 2005, avant d'être transféré à Las Vegas. Dixie Evans, conservatrice du Exotic World Museum, lance le concours de Miss Exotic World, en 1990, pour attirer les gens au musée[7],[8].

Elle attire l'attention en envoyant un communiqué de presse affirmant que « Lili St-Cyr, Tempest Storm, Blaze Starr et 30 autres anciens du burlesque seront tous invités à assister à cette réunion ». Bien que cela soit techniquement vrai, aucun de ces invités n'assiste à la réunion cette année-là. Toutefois, le communiqué attire l'attention de la presse sur le concours, qui connaît un succès suffisant pour devenir un événement annuel, organisé le premier samedi de juin de chaque année, proche de la période traditionnelle des précédentes manifestations annuelles de l'EDL[9],[10].

2005Modifier

 
La danse de l'éventail de Michelle L'amour, Miss Exotic World 2005, à l'occasion du concours de 2007.

En 2005, le concours se développe considérablement, pour marquer sa 15e année, mais aussi pour accélérer les efforts de collecte de fonds du musée. Alors qu'à l'origine le concours était un événement d'une journée, il prend de l'importance et s'allonge pour durer un week-end. Le nouveau format comprend une soirée entière consacrée aux légendes - les femmes, pour la plupart sexagénaires et septuagénaires, de l’âge d'or du burlesque des années 1950 et 1960. Parmi les autres changements apportés au concours, citons l'augmentation du nombre de sponsors financiers, un programme de souvenirs sur papier glacé, un maître de cérémonie célèbre (El Vez (en)), des sièges plus spacieux (et des zones d'ombre) et une scène de spectacle professionnelle avec son et lumière, qui constitue une amélioration par rapport à la vieille scène en bois qui était utilisée auparavant. Certains des changements les plus significatifs, en 2005, sont les modifications apportées au processus de candidature et de jugement des concours, changements qui avaient été initiés en 2001. Le concours, qui n'avait qu'une seule catégorie Miss Monde Exotique, s'étend à d'autres nouvelles catégories comme celle de Meilleur Début. En outre, la procédure de candidature est renforcée, la méthode d'évaluation ayant été normalisée pour garantir davantage de professionnalisme et d'équité[11].

2006 au présentModifier

En 2006, le spectacle a lieu dans un nouveau lieu, à Las Vegas, en raison de l'état de délabrement de la propriété et du décès de Charles Arroyo qui affectent le musée. Avec le déménagement imminent du musée à Las Vegas, le spectacle est organisé dans cette ville, dans les locaux du Celebrity Theater, dans le centre-ville. Jusqu'alors, le concours se déroulait le premier samedi de juin, mais il est remplacé par le week-end du Memorial Day, fin . Le spectacle consiste en quatre soirées d'événements et est animé par Margaret Cho et El Vez (en). Depuis 2006, le concours fait de Las Vegas son lieu de résidence permanent[12],[13],[14].

Lauréats du prix Miss Exotic WorldModifier

Année Miss Exotic World 1ère dauphine 2ème dauphine
1991 Toni Alessandrini
1992 Catherine D’Lish
1993 AleXXX Marvel
1994 Catherine D’Lish
1995 Pillow
1996 Rio Savant
1997 Stephanie Blake
1998 Stephanie Blake
1999 Kina Cochina
2000 Christy Campbell Manuella
2001 Cherry Malone Sarah Moon Manuella
2002 Kitten de Ville Bella Beretta,

Manuella

2003 Erochica Bamboo Bambi,

Miss Dirty Martini

2004 Miss Dirty Martini Penny Starr Jr. World Famous *Bob*
2005 Michelle L’amour Torchy Taboo Julie Atlas Muz
2006 Julie Atlas Muz Kalani Kokonuts Diamondback Annie
2007 Immodesty Blaize Little Brooklyn Adonna Vichet
2008 Angie Pontani Lux LaCroix Trixie Little
2009 Kalani Kokonuts Roxi D’Lite Perle Noire
2010 Roxi D’Lite Kristina Nekyia Nasty Canasta
2011 Miss Indigo Blue Anna Fur Laxis Lily Verlaine
2012 Imogen Kelly Ophelia Flame Trixie Little
2013 LouLou D’vil Sydni Deveraux Lola Frost
2014 Midnite Martini Medianoche Ginger Valentine
2015 Trixie Little Perle Noire Ginger Valentine
2016 Poison Ivory Lada Redstar Sweetpea
2017 Medianoche Sweetpea Sydni Deveraux
2018 Inga Jessabelle Thunder Elle Dorado
2019 Frankie Fictitious RedBone Lou Lou la Duchesse De Riere
Prix BEST
Année Best

Boylesque

Best

Debut

Best

small group

Best

Large group

2018 Ickymuffin Aria Delanoche Mara & Aleksei Boys Night Revue
2019 Joshua Dean Dahlia Fatale Kitten 'N' Lou Mod Carousel
Prix MOST
Année Most

Dazzling Dancer (Danseuse éblouissante)

Most

Classic

Most

Comique

Most

Innovant

2018 Chris Oh! Aria Delanoche BoylesqueTO Boo Bess and Jenny C'est Quoi
2019 Frankie Fictitious Fave Havoc &

Donna Boss Ranger

Lou Lou la Duchesse De Riere


RéférencesModifier

  1. (en) Paul Cullum, « Miss Exotic World: Dixie's Chicks », LA Weekly [lien archivé],‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. (en) Melissa Seley, « Viva La Nipple! A Report from the 2008 Miss Exotic World Pageant of Burlesque », Paper,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (en) Serena Doherty, « 25 years of Miss Exotic World Winners », Burlexe,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (en) Rome Neal, « The Crown Jewels of Burlesque », Sunday Morning [CBS],‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (en) Margalit Fox, « Dixie Evans, Who Brought ‘Monroe’ to Burlesque Houses, Dies at 86 », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (en) « Dixie Evans », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. (en) Michael Walsh, « Dixie Evans, late burlesque pioneer, celebrated at Vegas striptease show: ‘She was so fun, heartwarming, inspiring’ », New York Daily News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. (en) Mariecar Mendoza, « Dixie Evans, godmother of burlesque, honored at Las Vegas tribute show », The Sun,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. (en) Jo Weldon, « A Brief History of the Miss Exotic World Pageant », sur le site 21stcenturyburlesque.com (consulté le ).
  10. (en) David Rosenberg, « Glamorous Burlesque Dancers of a Certain Age », Slate,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. (en) « No-Fi Magazine visits Miss Exotic World Pageant 2005 », sur le site peepshowmenagerie.com (consulté le ).
  12. (en) Amber Taufen, « Denver's Midnite Martini wins burlesque's Miss Exotic World title in Las Vegas », Westword,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. (en) Jennifer Grafiada, « Taking it off with the many queens of Miss Exotic World 2009 », Las Vegas Weekly,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. (en) John Katsilometes, « Burlesque show ends with a bang, a shake and ‘Who’s on first’ », Review Journal,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Dusty Sage, Burlesque In a Nutshell : Girls, Gimmicks & Gags, BearManor Media, , 456 p. (lire en ligne), p. 422.
  • (en) Kaitlyn Regehr et Matilda Temperley, The League of Exotic Dancers : Legends from American Burlesque, Oxford University Press, , 320 p. (ISBN 9780190457570, lire en ligne).
  • (en) Sherril Dodds, The Oxford Handbook of Dance and Competition, Oxford University Press, , 656 p. (ISBN 9780190639105, lire en ligne), p. 350 et s..

Lien externeModifier

Source de la traductionModifier