Minamoto Yoshiari

Minamoto Yoshiari
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
源能有Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Mère
伴氏女 (文徳天皇宮人) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Koretaka (d)
Gishi (d)
Tenshi (d)
Akirakeiko (d)
Keishi (d)
Anshi (d)
Minamoto no Yukiari (d)
Seiwa
Korehiko (d)
Koreeda (d)
Jutsushi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
藤原基経の娘 (源能有室) (d)
大伴和武多麻呂の娘 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Minamoto no Takeko (d)
Minamoto no Masazumi (d)
源柄子 (d)
源当時 (d)
源昭子 (d)
源当元 (d)
源当年 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Sport

Minamoto Yoshiari (源能有?, 845 – 897 CE) est un fonctionnaire de la cour japonaise pendant l'époque de Heian et le fondateur de l'école Takeda d'archerie.

Minamoto est le fils de l'empereur Montoku, bien qu'il reçoive le nom de famille Minamoto ce qui l'écarte de la lignée impériale. Il est un courtisan accompli, nommé conseiller de la cour à l'âge de 28 ans et s'élevant au poste de conseiller du centre en 883[1].

Il occupe divers postes à la cour, y compris celui de Grand Conseiller en 891, général de la gauche en 893, précepteur du prince héritier Atsuhito et inspecteur de Mutsu et Dewa. À la demande de l'empereur Uda, Minamoto est affecté au travail de compilation d'une histoire nationale qui couvre la période du règne de l'empereur Seiwa à celui de l'empereur Kōkō. Cette nomination est inhabituelle dans la mesure où la coutume veut qu'un membre du clan Fujiwara occupe le poste de chef compilateur; on pense qu'il s'agit d'une tentative par l'empereur Uda de saper la place des Fujiwara dont l'influence ne cesse de croître[2].

Après avoir reçu de l'empereur Uda l'ordre de développer un style de tir à l'arc monté, Minamoto créé ce qui va plus tard devenir l'école Takeda de yabusame[3].

Notes et référencesModifier

  1. Robert Borgen, Sugawara No Michizane and the Early Heian Court, University of Hawaii Press, , 201– (ISBN 978-0-8248-1590-5, lire en ligne)
  2. Tarō Sakamoto, The Six National Histories of Japan, UBC Press, , 169–170 p. (ISBN 978-0-7748-0379-3, lire en ligne)
  3. « The History of the Takeda School Kyuubadou », The Japan Equestrian Archery Association, (consulté le )

Source de la traductionModifier