Millénaire de Fulbert

Les célébrations du millénaire de Fulbert ont eu lieu à Chartres du au .

Millénaire de Fulbert

CommémorationsModifier

Le compositeur Jacques Charpentier crée à cette occasion la « Messe de Chartres » en 2006, pour ce millénaire[1].

Les commémorations se déroulent sur toute l'année 2006, avec en octobre un colloque de trois jours sur l'œuvre de saint Fulbert[2].

L'ensemble du millénaire a été célébré « avec faste »[3].

OrigineModifier

C'est en effet en 1006, probablement en octobre, que Fulbert est devenu évêque de Chartres. Depuis quelques années, déjà, il était chancelier et maître de l’école de Chartres, célèbre dans tout l’Occident chrétien. Robert le Pieux lui accordait son investiture royale et cultivait son amitié.

Fulbert fit élever à Chartres une magnifique cathédrale romane (qui subsiste pour sa partie basse dans les cryptes de la cathédrale actuelle).

La réputation de cette personnalité rayonnante de l’an Mil, de ce pasteur enseignant, de ce juriste précurseur, de ce médecin musicien, a franchi, de son vivant, les limites de la chrétienté occidentale : Danemark, Hongrie, Espagne

Malgré les difficultés rencontrées par les voyageurs de ces temps féodaux, de nombreux élèves avides de savoir et des princes désireux d’être conseillés viennent jusqu’à la cité chartraine pour y recueillir les enseignements de Fulbert. Sa sagesse est admirée de ses contemporains qui aiment à le nommer « notre cher Socrate ».

Par ces nombreux écrits, lettres, traités et sermons, la pensée de Fulbert, nourrie de celle des sages de l’Antiquité, comme de celle des Pères de l’église est étonnement actuelle.[réf. nécessaire]

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier