Mickaël Larpe

coureur cycliste français

Mickaël Larpe, né le à Saint-Michel, est un coureur cycliste français, membre de l'équipe C'Chartres Cyclisme. Membre à part entière de l’équipe de France espoir durant les saisons 2006 et 2007. Il participera à différents championnats d’Europe et du monde. Professionnel de 2006 à 2010. Il fut suspendu en raison d'un contrôle antidopage en 2010 positif à l'EPO avant de reprendre la compétition en élite début 2012.

Mickaël Larpe
Mickael Larpe 4JDD 2008.JPG
Mickaël Larpe lors des Quatre Jours de Dunkerque 2008
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
C'Chartres Cyclisme
Équipes amateurs
2003Saint-Cyr-sur-Loire UC
2004Saint-Cyr Touraine Val de Loire
2005Cycle Poitevin
2006Deux-Sèvres Cyclisme
2012-2013A.PO.GÉ U Charente-Maritime
2014-2016Girondins de Bordeaux
2017-2018US Montauban 82
2019-C'Chartres Cyclisme
Équipes professionnelles
08.2006-12.2006Agritubel (stagiaire)
2007-2010Roubaix Lille Métropole

BiographieModifier

Mickaël Larpe naît le à Saint-Michel dans le département de la Charente. Il est le fils de Michel Larpe, ancien coureur professionnel. Son frère Sébastien est également coureur amateur.

Lors de la saison 2005, alors coureur au Cycle Poitevin il se révèle en remportant notamment le circuit des monts du livradois, Paris-Vierzon, une étape du tour du Béarn ( challenge national espoir) 2ieme du classement général et la 6ieme place du championnat de France.

En août 2006, il est stagiaire dans l'équipe Agritubel. Il est sélectionné à multiples reprise en équipe de France. Il se fracture la cheville lors du Regio-Tour lorsqu’il est stagiaire professionnel dans l’équipe Agritubel.

En 2007, il rejoint l'équipe Roubaix Lille Métropole où il reste jusqu'en 2010.

En , il se fait opérer de l'artère iliaque, un problème lui ayant perturbé ses saisons 2007 et 2008[1]. Malgré tout il obtiendra une seizième place au championnat du monde espoir 2007 à Stuttgart (Allemagne).

En 2009, il reprend la compétition malgré la rééducation due à l'opération. Il obtient la deuxième place du Grand Prix de Plumelec-Morbihan, une manche de Coupe de France, la troisième place des Boucles de l'Aulne et la quatrième place du Tour du Limousin.

En mars 2010, il fait l'objet d'un contrôle antidopage positif à l'EPO lors de Cholet-Pays de Loire. Ce résultat est annoncé en mai, simultanément à son interpellation suivie de sa mise en examen pour établissement de fausses ordonnances médicales, escroquerie, vol et cession ou usage de produits dopants[2]. Son frère Sébastien et son père Michel sont mis également mis en examen, pour escroquerie par usage de fausses ordonnances aux fins d'obtenir la délivrance de produits dopants et détention de produits dopants pour le premier, et pour administration, facilitation ou incitation à l'usage de produits dopants pour le second[3]. Il est suspendu de compétition à titre provisoire en raison de son contrôle positif à l'EPO[4]. En septembre 2010, l'organe disciplinaire de la Fédération française de cyclisme prononce à son encontre une suspension de deux ans[5]. Sa suspension prend fin en .

En 2012, Mickaël Larpe reprend la compétition en élite à l'A.PO.GÉ U Charente-Maritime. Il obtient sa première victoire au Tour du Pays d'Aigre en mars[6]. Il remportera cette saison la 25 victoires. Il terminera 3ieme au classement national Directvelo.

Lors de la saison 2013 Il remportera 21 victoires. Il terminera 4ieme au classement national Directvelo. Il remportera accessoirement le classement du Challenge du Boischaut-Marche[7] à la fin des saisons 2014 et 2015.

En , il est dans un premier temps suspendu 6 mois pour s'être présenté en retard à un contrôle anti-dopage le et ce bien que les résultats du contrôle ait été négatifs.[8]. Il est finalement relaxé pour cette affaire par l'Agence française de lutte contre le dopage en décembre[8],[9].

Le site cyclisme-dopage.com relaie un article de Directvélo dans lequel le coureur donne sa version des faits, il y souligne qu'il a été contrôlé une centaine de fois depuis se retour à la compétition après sa suspension de deux ans[10],[11].

Il rejoindra l’équipe de Chartres cyclisme pour les saisons 2019 et 2020.

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2006 2007 2008 2009
UCI Europe Tour 1 332e[12] 1 272e[13] 164e[14]

Notes et référencesModifier

  1. « Mickaël Larpe : « Je suis reparti de zéro » », sur cyclismag.com, (consulté le 3 août 2010)
  2. « Mickaël Larpe mis en examen à Angoulême », sur letelegramme.fr, .
  3. « Dopage: le cycliste Mickaël Larpe mis en examen à Angoulême », sur lepoint.fr, (consulté le 30 mai 2010)
  4. « Communiqué de presse - Mickael Larpe et Alessandro Coló provisoirement suspendus », sur uci.ch, (consulté le 30 mai 2010)
  5. « Dopage : Mickaël Larpe suspendu 2 ans (presse) », sur ffc.fr, (consulté le 14 septembre 2010)
  6. « Mickaël Larpe : « Je n'ai jamais envisagé d'arrêter » », sur directvelo.com, (consulté le 10 mars 2012)
  7. « Grand Prix des Foires d'Orval : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 23 octobre 2014)
  8. a et b « Mickaël Larpe suspendu 6 mois », sur directvelo.com,
  9. « Mickaël Larpe : « J’ai été blanchi par l’AFLD » », sur directvelo.com,
  10. « cyclisme-dopage.com - Mickaël Larpe s'explique sur sa suspension », sur www.cyclisme-dopage.com (consulté le 8 mai 2020)
  11. Nicolas Gachet, « Mickaël Larpe s'explique sur sa suspension », Directvélo,‎ (lire en ligne)
  12. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  13. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :