Ouvrir le menu principal

Quatre Jours de Dunkerque 2008

édition 2008 des Quatre Jours de Dunkerque, course cycliste française
Quatre Jours de Dunkerque 2008 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course54e Quatre Jours de Dunkerque
CompétitionUCI Europe Tour 2008 2.HC
Dates6 – 11 mai 2008
Distance887,5 km
PaysFRA France
Lieu de départDunkerque
Lieu d'arrivéeDunkerque
Vitesse moyenne41,353 km/h
Résultats
VainqueurFRA Stéphane Augé (Cofidis)
DeuxièmeFRA Clément Lhotellerie
TroisièmeFRA Pierrick Fédrigo (Bouygues Telecom)
Classement par pointsGER Gerald Ciolek (High Road)
Meilleur grimpeurITA Leonardo Scarselli
Meilleur jeuneFRA Clément Lhotellerie
◀ 20072009 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 54e édition des Quatre Jours de Dunkerque a eu lieu du au . En l'absence de Matthieu Ladagnous, vainqueur de l'édition précédente, le Français Stéphane Augé, de l'équipe Cofidis s'est imposé devant Clément Lhotellerie et Pierrick Fédrigo, après avoir remporté la première étape.

PrésentationModifier

Une organisation difficileModifier

L'organisation de cette édition des Quatre Jours de Dunkerque a connu plusieurs contretemps. Ainsi en novembre 2007, les organisateurs n'avaient pas encore trouvé la ville-arrivée de la troisième étape et la ville-départ de la quatrième. Avançant l'échéance des élections municipales en mars 2008 comme cause de la réticence des municipalités à s'engager, et craignant de devoir annuler cette édition, le comité d'organisation est néanmoins parvenu à boucler cette édition en janvier, avec l'engagement de la commune de Wasquehal d'accueillir le départ de la quatrième étape. Ce dénouement a été facilité par la présence du président de l'équipe cycliste Team Wasquehal Junior Bernard Hanicotte au poste de premier-adjoint au maire[1]. L'arrivée de la troisième étape est située à Saint-Quentin dans l'Aisne.

Le départ de la deuxième étape, prévu à Lille dans un premier temps[2], a dû être déplacé à Hénin-Beaumont, à proximité du supermarché « Marché + » qui sponsorise l'étape[3].

Enfin, le contre-la-montre disputé le dimanche matin est annulé en raison du refus de la commune de Coudekerque-Branche de voir passer la course sur son territoire[4].

Classements des étapesModifier

Déroulement de la courseModifier

 
Départ de la course à Dunkerque

1re étapeModifier

La première échappée de ces Quatre Jours démarre 40 kilomètres après le lancement de la première étape à Dunkerque. Les Français Stéphane Augé (Cofidis) et Clément Lhotellerie (Skil-Shimano) passent les monts des Flandres en tête et arrivent seuls à Roost-Warendin. Augé franchit la ligne d'arrivée devant Lhotellerie. Sebastian Siedler, coéquipier de ce dernier, remporte le sprint du peloton arrivé avec 2 minutes et 36 secondes de retard. Augé s'empare du maillot rose de leader du classement général et Lhotellerie du maillot à pois du classement des monts, après avoir franchi le premier la montagne de Watten, le mont Cassel, le mont des Cats et le mont Noir.

2e étapeModifier

La deuxième étape disputée entre Hénin-Beaumont et Le Cateau-Cambrésis est remportée au sprint par le Belge Gert Steegmans (Quick Step) devant Mark Renshaw (Crédit agricole) et Jean-Patrick Nazon (AG2R La Mondiale) après que le peloton a repris les échappés Ian Stannard (Landbouwkrediet), Florian Vachon (Roubaix Lille Métropole) et Anthony Roux (La Française des jeux).

3e étapeModifier

La troisième étape se conclut de la même manière à Saint-Quentin où le jeune Belge Kenny Dehaes (Topsport Vlaanderen) bat Thor Hushovd (Crédit agricole) et Gerald Ciolek (Team High Road). Le maillot rose de Stéphane Augé n'est pas menacé. Il parvient au contraire à accroître légèrement son avance sur Lhotellerie, celui-ci figurant dans un groupe retardé à 13 secondes.

4e étapeModifier

Le lendemain, la course débute de la même manière après le départ de Wasquehal. Arnaud Gérard (La Française des jeux), Paul Moucheraud (Roubaix Lille Métropole), Geert Omloop (Mitsubishi-Jartazi) et Fabien Patanchon (Caisse d'Épargne) attaquent et font la course en tête pendant une centaine de kilomètres. Ils sont repris à cinquante kilomètre de Calais. Le peloton se divise, et un groupe d'une trentaine de coureurs aborde la côte du Cap Blanc-Nez, dans laquelle sept d'entre eux se détachent pour aller disputer la victoire d'étape. Sur la ligne, Pierrick Fédrigo (Bouygues Telecom) devance les sprinters Alan Davis et José Joaquín Rojas (Caisse d'Épargne). Augé, arrivé dans le premier groupe de poursuivants avec 24 secondes de retard, garde la première place du classement général devant Lhotellerie et Fedrigo.

5e étapeModifier

La cinquième étape est celle de la traditionnelle étape des monts du Boulonnais, avec six passages au cap Blanc-Nez. Le début de course est animé. Après vingt kilomètres, Arnaud Gérard (La Française des jeux) et Leonardo Scarselli (Quick Step) s'échappent, rejoints ensuite Lars Ytting Bak (Team CSC), Samuel Dumoulin (Cofidis), Niki Terpstra (Team Milram), Stijn Vandenbergh (AG2R La Mondiale), Imanol Erviti (Caisse d'Épargne), Michael Friedman (Slipstream Chipotle) et Mickaël Larpe (Roubaix Lille Métropole). Leur avance culmine à plus de cinq minutes. Le peloton voit le départ de plusieurs contre-attaques éphémères. Quatre hommes se portent en tête à la suite de l'avant-dernier passage au Cap : Cédric Coutouly (Agritubel), Cyril Dessel (AG2R), Robin (Roubaix Lille Métropole) et Arnaud Gérard. Leur avance n'excède pas la minute, mais Dessel parvient à résister au retour de Gerald Ciolek et Samuel Dumoulin dans la dernière ascension pour remporter l'étape[5]. Augé arrive légèrement retardé (30 secondes), et reste leader. Scarselli prend le maillot à pois grâce à ses passages en tête au cap Blanc-Nez.

6e étapeModifier

La sixième et dernière étape, relativement courte (128 km) est un circuit dans Dunkerque. C'est le Norvégien Thor Hushovd, malheureux durant les classiques de printemps qui s'impose au sprint devant les deux Belges Kenny Dehaes et Gert Steegmans, déjà vainqueurs d'étapes sur cette édition. À l'arrivée les positions restent inchangées, Stéphane Augé remporte sa première course à étapes et succède au palmarès à un autre Français, Matthieu Ladagnous.

Classement finalModifier

 
Clément Lhotellerie et Stéphane Augé au départ de la 4e étape à Wasquehal.
Classement général final
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Stéphane Augé   France Cofidis en 25 h 45 min 48 s
2e Clément Lhotellerie   France Skil-Shimano + min 36 s
3e Pierrick Fédrigo   France Bouygues Telecom + min 54 s
4e José Joaquín Rojas   Espagne Caisse d'Épargne + min 2 s
5e Grégory Rast   Suisse Astana + min 5 s
6e Gianni Meersman   Belgique La Française des jeux + min 6 s
7e Laurent Lefèvre   France Bouygues Telecom + min 6 s
8e Stéphane Goubert   France AG2R La Mondiale + min 13 s
9e Cyril Dessel   France AG2R La Mondiale + min 14 s
10e Igor Abakoumov   Belgique Mitsubishi-Jartazi + min 30 s

Évolution des classementsModifier

Étape
(Vainqueur)
Classement général
Classement des monts
Classement par points
Classement des jeunes
1re étape
Stéphane Augé
Stéphane Augé Clément Lhotellerie Stéphane Augé Clément Lhotellerie
2e étape
Gert Steegmans
Gert Steegmans
3e étape
Kenny Dehaes
Jean-Patrick Nazon
4e étape
Pierrick Fédrigo
José Joaquín Rojas
5e étape
Cyril Dessel
Leonardo Scarselli Gerald Ciolek
6e étape
Thor Hushovd

Notes et référencesModifier

  1. « Le retour des Quatre Jours », Nord éclair, 25 janvier 2008.
  2. « Des Quatre Jours de Dunkerque en pointillé », Velo101.com, 17 novembre 2007.
  3. « Un supermarché accueille les 4 jours de Dunkerque », Cyclismag.com, 11 décembre 2007.
  4. « Le vélo indésirable », Cyclismag.com, 25 février 2008.
  5. « La gazette des Quatre Jours », site internet de La Voix des Sports, 11 mai 2008.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :