Michel Coenraets

ingénieur belge
Michel Coenraets
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Sénateur belge
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique

Michel Coenraets, né le à Rosières, est un homme d'affaires et un homme politique belge, membre du cdH.

Ingénieur industriel de l'ECAM (Institut Supérieur Industriel Bruxelles).

EntrepriseModifier

En 1961, il lance sa première société, Coenraets SA - Portomatic, à travers laquelle il crée la première porte automatique (pneumatique avec freinage hydraulique pour supermarchés, aéroports, ambassades... À la suite de cela, en 1964, il crée la première porte overhead industrielle. En 1968, la société compte 125 employés.

Les références : Delhaize, GB, Schiphol, Orly, Barcelone, ...

En 1969, il crée Automatic Systems[1], société spécialisée dans la fabrication d’équipements de contrôle d’accès automatisés pour piétons et véhicules. Coenraets développe l'entreprise pendant plus de trente ans. À sa retraite, elle compte plus de 285 personnes. Elle fait maintenant partie du groupe français Bolloré.

Les références : de Paris à Buenos Aires, de Montréal à Kuala Lumpur - aéroports, métros, péages, passages à niveaux, accès industriels...

En 2002, il développe et industrialise, pour sa nouvelle société BelRobotics, des robots tondeuses électriques pour grandes et moyennes surfaces[1] : Bigmow pour 2 ha (2004), Parcmow pour 1 ha (2006), Greenmow pour 50 ares (2008).

Les références :

En 2012, il lance le CreActivCenter, qui est un espace d'accueil pour entrepreneurs belges et étrangers, dans le zoning de Wavre-Nord. Les services proposés par ce centre sont variés et complets pour aider les entrepreneurs-ingénieurs désireux de s'implanter en Belgique/Europe mais également de créer des prototypes de produits. En plus de la location d'espaces de travail, de salles de réunions, salle de réception, atelier technique équipé en outillage et machines, il y a également la possibilité de travailler conjointement sur toutes les étapes du développement de projets sont prises en charge telles que les études de marché, les études de faisabilité, les plans financiers, les aides à la création de filiales/entreprises, mise aux normes européennes des produits étrangers, tests, recherche de distributeurs, amélioration de prototypes, recherche d'investisseurs, industrialisation...

PolitiqueModifier

Michel Coenraets a été conseiller de la commune de Rosières (1964), échevin de la jeunesse, de la culture et de l'information (1977-82), échevin des finances (1982-1988), bourgmestre de Rixensart (1992)[2] et sénateur (1994) PSC (Parti Social Chrétien, devenu depuis CDH (Centre Démocrate Humaniste)

En 2006, il accepte de se représenter sur une liste électorale pour renverser la majorité en place et il est élu conseiller communal jusqu'en 2012. En il se présente à nouveau sur la liste Proximité

Soutien à l'esprit d'entrepriseModifier

De 1987 à 1990, il est président de l'Union Wallonne des Entreprises (UWE). On lui doit, entre autres, le lancement du mensuel Dynamisme Wallon.

Par la suite, Michel Coenraets s'engage dans divers associations pour promouvoir l'esprit d'entreprise en Wallonie.

Il est :

- fondateur de l'Association des Entreprises de Wavre,

- administrateur de la Fondation des Jeunes Entreprises de Wavre

Reconnaissances publiquesModifier

  • Prix du design (Automatic System)
  • Prix du design (BelRobotics)
  • Oscar à l'exportation (Automatic System) (1986)[3]
  • Royal Award à l'exportation (Automatic System) (2000)[3]
  • 2x nominé au titre de Manager de l'année (Automatic System)
  • Prix de l'innovation technologique (BelRobotics)
  • Prix belge de l'énergie et de l'environnement (BelRobotics)
  • Prix spécial de l’UCM (récompensant un entrepreneur actif dans la vie économique locale)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier