Michel Étiévent

journaliste, historien et écrivain français

Michel Étiévent est un journaliste, historien et militant communiste français, né le à Lyon et mort le à Valdrôme[1],[2],[3].

Michel Étiévent
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ValdrômeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Michel Émile ÉtiéventVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique
Site web

BiographieModifier

Il est spécialiste de l'histoire du mouvement ouvrier et a consacré une grande partie de ses recherches à Ambroise Croizat.

Il a publié aussi des travaux au sujet du résistant Guy Môquet et du ministre communiste Marcel Paul.

Il a également participé aux films La Sociale et De mémoires d'ouvriers, tous deux de Gilles Perret[4],[5].

PublicationsModifier

  • Ambroise Croizat, ou l'invention sociale ; suivi de lettres de prisons, 1939-1941, Gap, La Ravoire, 1999, 184 p.
  • Fils d'usines : Un siècle de mémoire industrielle et ouvrière en Savoie, 1850-1950, Gap, , 2005, 281 p.[6]
  • Guy Môquet — J'aurais voulu vivre…, Éditions Gap, , 208 p. (ISBN 978-2-7417-0346-4).
  • Marcel Paul, Ambroise Croizat : chemins croisés d'innovation sociale, Challes-les-Eaux, Éd. Gap, 2008, 181 p. (ISBN 978-2-7417-0373-0).
  • À quoi bon les étoiles si tu n'es pas là. Journal d'un père, Éditions les Passionnés de bouquins, 2019
  • Émilie au bout de la nuit…, roman, Gap, 2021.

RéférencesModifier

  1. « matchID - Moteur de recherche des décès », sur deces.matchid.io (consulté le )
  2. « Disparition de Michel Etievent », Le Dauphiné Libéré,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. « Décès de Michel Étiévent, les réactions », L'Humanité,‎ (lire en ligne).
  4. « Hommage à Michel Etiévent », sur Respublica, (consulté le ).
  5. Gilles Perret, « À Michel Étiévent, qui sortit Ambroise Croizat des catacombes de l’histoire », l'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. Jean de Leyzieu, « Fils d'ouvrier, ça se mérite vraiment », l'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externesModifier