Michael Raucheisen

musicien allemand
Michael Raucheisen

Naissance
Rain (Souabe), Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Décès (à 95 ans)
Beatenberg, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Pianiste accompagnateur

Michael Raucheisen (, Rain (Souabe) – , Beatenberg) est un pianiste et accompagnateur de mélodies et lieder allemand.

BiographieModifier

Le don pour la musique a été hérité, pour le jeune Michael de son père, par vocation un maître-verrier, était organiste, chef de chœur à l'église et pédagogue musical. L'éducation musicale de son fils unique était si important pour la famille, qu'ils ont quitté la petite ville dans laquelle ils vivaient.

Dès 1902, Raucheisen vit à Munich et à partir de 1920 à Berlin, jusqu'à la fin de son activité pianistique en 1958. Il étudie au conservatoire de Munich. Vers 1906 il joue comme premier violon au Prinzregententheater et est organiste à saint Michael. En 1912 il fonde les Matinées musicales devenues célèbres.

Au début des années 1920 jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale il est pianiste accompagnateur de beaucoup de chanteur parmi lesquels Frida Leider, Erna Berger, Elisabeth Schwarzkopf, Karl Schmitt-Walter, Karl Erb, Heinrich Schlusnus, Peter Anders et Helge Rosvaenge, pour n'en citer que quelques-uns. Comme innovation, il a joué ses accompagnements avec le couvercle du piano ouvert, afin d'obtenir un meilleur équilibre sonore entre la voix et l'instrument. En 1933, après son divorce d'avec Karl Erb, il épouse la soprano Maria Ivogün. Dès 1933, il cherche à créer un catalogue complet de mélodies de langue allemande sur enregistrements phonographiques, pour lesquels à partir de 1940, il devient chef du département de la chanson et de la musique de chambre à la radio (Berlin Rundfunk), pour l'organisation des studios[1]

Après la guerre, il est interdit de travail quelques années en raison de sa possible collaboration avec le régime Nazi. Ensuite, il n'apparaît qu'occasionnellement en public[2]. En 1958 après une tournée très réussie avec Elisabeth Schwarzkopf , il retourne à la vie privée et émigre en Suisse avec sa femme Ivogün. À l'occasion de son 95e anniversaire, le , lui est accordé la citoyenneté de la ville Rain, où il est né. Michael Raucheisen et son épouse qui est morte en 1987, sont enterrés au cimetière municipal de Rain.

DiscographieModifier

En 2005, l'édition Raucheisen de 66 CD est publiée. Elle comprend des œuvres de Weber, Nicolai, Wolf, Reger, Marschner, Grieg, Schubert, Cornelius, Beethoven, Strauss, Pfitzner, Schumann, Brahms, Loewe, Liszt et notamment les chanteurs Hans Hotter, Erna Berger, Kurt Böhme, Anton Dermota, Fehenberger Lorenz, Josef Greindl, Margarete Klose, Frida Leider, Julius Patzak.

Parmi ses disques d'accompagnement les plus réputés, on compte son disque Schubert consacré au Winterreise avec Hans Hotter en 1943 et les lieder de Beethoven avec Dietrich Fischer-Dieskau de 1952.

BibliographieModifier

  • Harald Mann, Biografie Michael Raucheisen. dans : Beiträge zu Geschichte und Kultur der Stadt Rain und ihrer Umgebung. Nr. 7 [articles sur l'histoire et la culture de la ville de Rain et de ses environs] ()
  • Michael Raucheisen, Der Klavierbegleiter Josef Müller-Marein und Hannes Reinhardt: Das musikalische Selbstportrait. Nannen, Hambourg 1963.

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Michael Raucheisen » (voir la liste des auteurs).
  1. Livret de la collection Der Mann am Klavier (Hambourg : Membran International, 2005) p. 3.
  2. Michael Wersin: Rezension zur Raucheisen-Edition.

Liens externesModifier