Michał Urbaniak

compositeur, musicien de jazz

Michał Urbaniak, né le à Varsovie, en Pologne, est un musicien de jazz polonais.

Michał Urbaniak 
Image dans Infobox.
Michał Urbaniak 
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Mika Urbaniak (en)
Katarzyna Urbaniak (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Urbanator (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Instruments
Label
Ubx
Genres artistiques
Site web
Distinctions
Michał Urbaniak Łódź star 09-2020.jpg
Plaque commémorative

Il joue du violon, du lyricon et du saxophone. Sa musique comprend des éléments de musique folk, rhythm and blues, hip-hop et de musique symphonique.

Michał Urbaniak, concert à la Guido Mine, Zabrze dans le cadre du LOTOS Jazz Festival au 21e Bielska Zadymka Jazzowa (en 2019 ).

BiographieModifier

Michał Urbaniak commence son éducation musicale au lycée de Łódź, en Pologne, et continue à partir de 1961 à Varsovie dans la classe de violon de Tadeusz Wroński. Apprenant à jouer seul du saxophone, il joue d'abord dans un groupe de dixieland, puis avec Zbigniew Namysłowski et les Jazz Rockers, avec lesquels il se produit lors du festival Jazz Jamboree en 1961. Après cela, il est invité à jouer avec Andrzej Trzaskowski et fait une tournée aux États-Unis en 1962 avec le groupe d'Andrzej Trzaskowski, les Wreckers, jouant dans des festivals et des clubs à Newport, San Francisco, Chicago, Washington et New York.

De retour en Pologne, il travaille avec le quintette de Krzysztof Komeda (1962–1964). Ensemble, ils partent pour la Scandinavie, où, après avoir honoré quelques contrats, Urbaniak y reste jusqu'en 1969. Là, il crée un groupe avec Urszula Dudziak et Wojciech Karolak, qui remporte un succès considérable et sera plus tard le point de départ de Michał Urbaniak Fusion.

Urbaniak a joué avec Billy Cobham, Buster Williams, Chick Corea, Elvin Jones, Freddie Hubbard, George Benson, Herbie Hancock, Joe Henderson, Joe Zawinul, Kenny Barron, Larry Coryell, Lenny White, Marcus Miller, Quincy Jones, Ron Carter, Roy Haynes, Vladyslav Sendecki, Wayne Shorter et Weather Report. En 1985, il est invité à jouer lors de l'enregistrement de Tutu avec Miles Davis.

En 2012, il joue dans le film polonais My Father's Bike (Mój rower)[1].

Vie personnelleModifier

Michał Urbaniak s'est marié quatre fois, dont avec la chanteuse de jazz Urszula Dudziak (avec laquelle il a deux filles, la chanteuse pop Mika Urbaniak (en) (Michelle, née en 1980) et la sculptrice Kasia) et l'actrice Liliana Komorowska.

DiscographieModifier

En tant que leaderModifier

  • Urbaniak's Orchestra (1968)
  • Paratyphus B (1970)
  • Inactin (1971)
  • New Violin Summit avec Don Harris, Jean-Luc Ponty (1972)[2]
  • Super Constellation (et Constellation in Concert) (1973)
  • Polish Jazz (1973)
  • Atma (1974)
  • Fusion (1974)
  • Funk Factory (1975)
  • Fusion III (EMI, 1975)
  • Body English (1976)
  • The Beginning (Catalyst, 1976)
  • Tribute to Komeda (BASF, 1976)
  • Urbaniak (Inner City, 1977)
  • Ecstasy (Marlin, 1978)
  • Urban Express (EastWest, 1979)
  • Daybreak (Pausa, 1980)
  • Music for Violin and Jazz Quartet (1980)
  • Serenade for the City (1980)
  • Folk Songs: Children's Melodies (Antilles, 1981)
  • Jam at Sandy's (Jam, 1981)
  • My One and Only Love (SteepleChase, 1982)
  • The Larry Coryell and Michael Urbaniak Duo (Keynote, 1982)
  • Recital with Władysław Sendecki (1983)
  • A Quiet Day in Spring (Steeplechase, 1983)
  • Take Good Care of My Heart (Steeplechase, 1984)
  • New York Five at the Village Vanguard (1989)
  • Songs for Poland (Ubx, 1988)
  • Milky Way, Some Other Blues, Mardin (1990)
  • Cinemode (Rykodisc, 1990)
  • Songbird (SteepleChase, 1990)
  • Michal Urbaniak (Headfirst, 1991)
  • Manhattan Man (Milan, 1992)
  • Milky Way (L & R, 1992)
  • Burning Circuits, Urban Express, Manhattan Man (1992)
  • Urbanator (1993)
  • Friday Night at the Village Vanguard (Storyville, 1994)
  • Some Other Blues (Steeplechase, 1994)
  • Code Blue (1996)
  • Urbanator II (1996)
  • Live in Holy City (Ubx, 1997)
  • Urbaniax (1998)
  • Fusion (1999)
  • Ask Me Now (SteepleChase, 2000)
  • From Poland with Jazz (2002)
  • Urbsymphony (Ubx, 2003)
  • Decadence (Ubx, 2004)
  • Urbanizer (Ubx, 2004)
  • Urbanator III (2005)
  • Michal Urbaniak's Group (2005)
  • I Jazz Love You (Ubx, 2006)
  • Sax Love (Ubx, 2006)
  • Polish Wind (Minor Music, 2007)
  • Miles of Blue (2009)[3]

En tant que : sidemanModifier

Avec Urszula Dudziak

  • 1976 : Urszula
  • 1977 : Midnight Rain
  • 1979 : Future Talk
  • 1983 : Sorrow Is Not Forever...But Love Is

Avec d'autres

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Michał Urbaniak  » (voir la liste des auteurs).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :