Meztul ou Mazétule (en latin : Mazaetullus, en amazigh : Meztul) était un chef numide. Il avait gagné en popularité auprès de ses compatriotes et s'opposa au roi Capussa qu'il vaincu après l'avoir forcé à battre pour son trône, à la suite de quoi il proclama roi Lacumazès.

HistoireModifier

Mazétule était un chef numide allié à la famille princière mais n'ayant aucun droit. Il était non étranger au sang des rois numides de l'époque, mais issu d'une branche qui leur avait toujours été hostile et avait disputé , avec des fortunes diverses, le pouvoir à ceux qui le détenaient[1]. Il avait épousé la veuve d’Oezalcès, une carthaginoise, ce qui lui valait l’appui d’une partie au moins de l’aristocratie punique soucieuse peut-être dès ce moment-là d’écarter Massinissa du pouvoir, bien que celui-ci ait jusqu’alors servi fidèlement les intérêts de Carthage en combattant sous les ordres d’Asdrubal en Espagne[2].

Meztul souleva ses compatriotes, auprès desquels il avait beaucoup d'autorité parce qu'ils détestaient leurs rois, établit ouvertement un camp et força le roi Capussa à descendre en ligne et à combattre pour son trône[1].

Une fois Capussa vaincu et tué, Mazétule fit habilement proclamer roi Lacumazès, le plus jeune fils d’Oezalcès qu’il tenait en tutelle[2].

Mazétule avait épousé la veuve d’Oezalcès, on peut supposer, bien qu’aucune source ne le dise expressément, que Lacumazès était le fils de cette femme[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Tite-Live, présenté par Didier Hallépée, Histoire de Rome — volume 2 — 218-202, les écrivains de Fondcombe, (ISBN 978-1-5084-3663-8, lire en ligne)
  2. a b et c G. Camps, « Capussa », Encyclopédie berbère,‎ , p. 1770 (ISSN 1015-7344, lire en ligne, consulté le )