Meyer de Haan

peintre néerlandais
Meyer de Haan
Meyer-de-haans-autoportrait-circa-1889--91.jpg
Autoportrait de Meyer de Haan (± 1890), localisation inconnue.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 43 ans)
AmsterdamVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Nationalité
Activité
Mouvements

Meyer de Haan, né Meijer Isaac de Haan le à Amsterdam, et mort dans la même ville le , est un peintre néerlandais.

BiographieModifier

Né dans une famille juive aisée de biscuitiers, Meyer de Haan part pour Paris en 1888, puis rejoint Paul Gauguin avec lequel il eut une très grande complicité dans le village du Pouldu à l'auberge de Marie Henry. Avec Gauguin, ils décorèrent les murs de l'auberge.

En échange de leçons, il payait la pension de Gauguin. Il adhéra très vite au style de Pont Aven marqué par le cloisonnisme et le synthétisme. Gauguin écrivit[réf. nécessaire] à Émile Bernard : « De Haan marche merveilleusement bien ici », et Vincent van Gogh écrit[réf. nécessaire] de son côté : « Les dessins de de Haan sont très beaux, je les aime beaucoup, et je suis très désireux de le connaître un jour. »

 
Paul Gauguin, Meyer de Haan (Sous la lampe) (1889), New York, Museum of Modern Art.

Amoureux de Marie Henry, il eut une fille avec elle. Quand il fit le projet d'accompagner Gauguin à Tahiti, sa famille lui coupa les vivres. Il quitta la Bretagne en 1890, confiant ses tableaux à Marie Henry qui donna naissance à leur fille en juin 1891. Il peignit moins de cinquante œuvres, et la plupart font partie de la collection de Marie Henry.

Gauguin a sculpté en chêne polychrome son portrait vers 1889-1890 (Ottawa, musée des beaux-arts du Canada)[1].

Collections publiquesModifier

ExpositionsModifier

Exposition Meijer de Haan, le maître caché au musée d'Orsay à Paris en 2010[3].

GalerieModifier

BibliographieModifier

  • Jelka Kröger, Saskia de Bodt, Mayken Jonkman, et Irene Faber (trad. de l'anglais), Meijer de Haan, le maître caché : [exposition, Amsterdam, Musée historique juif, 13 octobre 2009-24 janvier 2010, Paris, Musée d'Orsay, 16 mars-20 juin 2010, Quimper, Musée des beaux-arts, 9 juillet-11 octobre 2010], Vanves, France, Éditions Hazan, , 160 p. (ISBN 978-2-7541-0433-3)
  • Anne Percin, Les Singuliers, Éditions du Rouergue,

Roman épistolaire dont un des amis du personnage principal est Meyer de Haan durant leur séjour en Bretagne. Des éléments biographiques sont décrits.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier