Meltem Arıkan

écrivaine turque

Meltem Arıkan née le à Ankara, est une romancière et dramaturge, et activiste féministe turque.

Meltem Arıkan
Meltem Arikan.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
AnkaraVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Arıkan est née et a grandi à Ankara en Turquie, et est d'origine albanaise. Elle vit actuellement au Royaume-Uni, depuis qu'elle a été persécutée par le gouvernement turc. La pièce Mi Minör (Mi minor) est considérée par les politiciens comme une œuvre subversive et la dramaturge est accusée d'être responsable de la répétition des manifestations du parc Gezi. Elle a reçu des menaces de viol et de mort[1].

Ses premières nouvelles et essais ont été publiés dans diverses revues littéraires entre 1992 et 1995. Son premier roman, Ve… Veya… Belki… (Et… Ou… Peut-être…) a été publié en 1999, suivi par Evet... Ama... Sanki... (Oui… mais… comme si…) en 2000 et Kadın Bedenini Soyarsa (Si la femme dénude son corps) en 2002.

Son quatrième roman, Yeter Tenimi Acıtmayın (Assez, ne meurtrissez pas ma chair), qui contenait des histoires traumatisantes de maltraitance, de harcèlement et d'inceste à l'égard des femmes, avait été interdit au début de 2004 par le Comité pour la protection des mineurs contre les publications obscènes, un organisme créé sous la tutelle du Premier ministre turc, avec l'accusation "d'écrire sur le fait de l'inceste inexistant en Turquie, tout en utilisant des noms turcs pour les personnages, en essayant de perturber l'ordre familial turc avec une approche féministe." Suite aux procédures juridiques, l'interdiction a été levée par le '1er tribunal correctionnel' au bout de deux mois, et le livre a été publié une nouvelle fois, sans être soumis à aucune censure. Après cette expérience de censure, Arıkan s'est vu décerner le « Prix de la liberté d'expression 2004 » par l'Association des Editeurs de Turquie[2],[3],[4].

Son cinquième roman Zaten Yoksunuz (Déjà vous n'existez pas) a été publié en 2005, suivi d' Umut Lanettir (L'espoir est une malédiction) en 2006. Après ses 6 premiers romans, Arıkan a écrit le scénario de la pièce I'm Breaking the Game (Oyunu Bozuyorum - Je casse le jeu) qui a été créée en août au Zurich Theatre Spectacle, jouée par Garajistanbul et a reçu le prix « New Unique Play » de VIII. Prix Lions pour le théâtre en 2007. Elle a publié un livre de recherche intitulé Beden Biliyor (Le corps le sait) en 2008. En 2009, une autre pièce, Paralel (Parallèle), dont la dramaturgie a été réalisée par Arıkan, a été mise en scène par Garajistanbul dans le cadre du programme Linz 2009: Capitale européenne de la culture[5]. Son dernier roman, Özlemin Beni Savuran (Ton désir qui m'élance) a été publié en .

BibliographieModifier

1999 Ve... Veya... Belki... (Et... Ou... Peut être...) , 210 pp., 3e édition 2005, (ISBN 975-289-084-9)

2000 Evet... Ama... Sanki... (Oui... Mais... Comme si...) , 209 p., 3e édition 2004, (ISBN 975-289-097-0)

2002 Kadın Bedenini Soyarsa (Si la femme dénude son corps), 328 pp., 5e édition 2005, (ISBN 975-289-007-5)

2003 Yeter Tenimi Acıtmayın (Assez, ne meurtrissez pas ma chair), 327 p., 6e édition 2007, (ISBN 975-289-108-X)

2005 Zaten Yoksunuz (Déjà vous n'existez pas), 278 p., 4e édition 2005, (ISBN 975-289-206-X)

2006 Umut Lanettir (L'espoir est une malédiction), 263 pp., 2e édition 2006, (ISBN 975-289-364-3)

2007 Chroniques dans le magazine mensuel Kazete

2009 Özlemin Beni Savuran (Ton désir qui m'élance), 190 p., (ISBN 978-605-111-228-2)

2015 Erospa, Akılçelen Publications

2018 Tek Bildikleri Aşktı (Ils ne connaissaient que l'amour), Eksik Parça Publications

2008 Beden Biliyor (Le corps le sait), 139 p., 3e édition 2008, (ISBN 978-9944-2-9822-3)

Pièces de théâtreModifier

2007 Oyunu Bozuyorum (Je casse le jeu)

2009 Paralel (Parallèle)

2012 Mi Minör (Mi minor)

2017 Enough is Enough (Ça suffit)

RécompensesModifier

2014, Nominée pour le « Prix de la liberté d'expression dans les arts » de l''Index On Censorship.

2013, Mi Minör, (Mi Minor), nomination « Meilleure pièce de théâtre de l'année » aux Lions Theatrical Awards.

2012, Mi Minör, (Mi Minor), prix « Meilleure pièce de théâtre de l'année » décerné par les lecteurs du journal Radikal.

2007, VIII. Lions Theatre Awards, « Unique New Play Award » avec Oyunu Bozuyorum (Je casse le jeu).

2004, « Prix de liberté d'expression » décerné par l l'Association des Editeurs de Turquie avec Yeter Tenimi Acıtmayın (Assez, ne meurtrissez pas ma chair).

2003, Prix de la meilleure écrivaine féminine du Journal d'étudiant de l'Université de Nigde avec Kadın Bedenini Soyarsa (Si la femme dénude son corps).

Liens externesModifier

Blog personnel : meltemarikan.blogspot.com

Site personnel : meltemarikan.com

RéférencesModifier

  1. (en-GB) Index on Censorship, « A conversation with Meltem Arikan, Turkish playwright and author », sur Index on Censorship, (consulté le 16 février 2020)
  2. (en-US) « Disturbing family order » (consulté le 16 février 2020)
  3. (en-GB) Rahila Gupta, « Rahila Gupta: Religion, pornography and the Turkish state », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 16 février 2020)
  4. « Meltem Arikan – activiste féministe, activiste pour la défense des libertés informatiques, et Anonymiss », sur Liberté Info
  5. (en) Linz 2009, « Linz 2009 European Capital of Culture - », sur www.linz09.at (consulté le 16 février 2020)