Mehtab Ahmed Khan Abbasi

homme politique pakistanais

Sardar Mehtab Ahmed Khan Abbasi
Illustration.
Mehtab Ahmed Khan Abbasi en 2014.
Fonctions
Gouverneur de la province de Khyber Pakhtunkhwa

(1 an, 9 mois et 24 jours)
Président Mamnoon Hussain
Premier ministre Nawaz Sharif
Prédécesseur Shaukatullah Khan
Successeur Iqbal Zafar Jhagra
Ministre fédéral des Chemins de fer

(moins d’un an)
Sénateur

(5 ans)
Ministre en chef de Khyber Pakhtunkhwa

(2 ans, 7 mois et 21 jours)
Premier ministre Nawaz Sharif
Biographie
Nom de naissance Sardar Mehtab Ahmed Khan Abbasi
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Malkot, district d'Abbottabad, Khyber Pakhtunkhwa
Nationalité pakistanaise
Parti politique Ligue musulmane du Pakistan (N) (jusqu'en 2002)
Ligue musulmane du Pakistan (Q) (2002-2008)
Ligue musulmane du Pakistan (N) (depuis 2008)

Sardar Mehtab Ahmed Khan Abbasi, né le , est un homme politique pakistanais. Originaire du district d'Abbottabad, il a été successivement ministre en chef de la province de Khyber Pakhtunkhwa, sénateur, député, ministre fédéral des chemins de fer et enfin gouverneur de Khyber Pakhtunkhwa. Il a été alternativement membre de la Ligue musulmane du Pakistan (N) et de la Ligue musulmane du Pakistan (Q).

BiographieModifier

Jeunesse et étudeModifier

Sardar Mehtab Ahmed Khan Abbasi est né le dans le village de Malkot, situé dans le district d'Abbottabad et la province de Khyber Pakhtunkhwa. Il est issu d'une famille parlant hindko. Il a étudié le droit à Rawalpindi puis est devenu avocat[1].

Carrière politiqueModifier

Ahmed Khan Abbasi devient ministre en chef de la province de la Frontière-du-Nord-Ouest le , à la suite du succès électoral de la Ligue musulmane du Pakistan (N) aux élections législatives de 1997 et au retour de Nawaz Sharif au pouvoir. Comme ce dernier, il perd son poste à la suite du coup d'État militaire du 12 octobre 1999[1].

Après avoir rejoint la Ligue musulmane du Pakistan (Q) soutenant le nouveau président Pervez Musharraf, il est élu sénateur en 2003 sous cette nouvelle étiquette pour un mandat de six ans. Il démissionne en 2008 pour pouvoir se présenter aux élections législatives de 2008 sous les couleurs de la Ligue musulmane du Pakistan (N), qu'il a de nouveau rejointe. Il est élu dans la première circonscription du district d'Abbottabad, avec environ 44 % des voix face à quatre autres candidats[2]. Il occupe brièvement le poste de ministre fédéral des Chemins de fer en 2008, avant que son parti ne quitte le coalition gouvernementale menée par le Parti du peuple pakistanais.

En 2010, il s'oppose à ce que la province de la Frontière-du-Nord-Ouest devienne Khyber Pakhtunkhwa, et propose plutôt le nom de « Hazara Pakhtunkhwa »[3].

Le , il est nommé gouverneur de la province par le Premier ministre Nawaz Sharif, en remplacement de Shaukatullah Khan[4].

Le , il démissionne de son poste de gouverneur afin de se consacrer à la vie parlementaire. En effet, Abbasi souhaite se présenter aux élections sénatoriales de , et doit pour être éligible démissionner de son poste deux ans au moins avant la date de l'élection. Toutefois, selon le Mouvement du Pakistan pour la justice, la cause de sa démission serait plutôt sa participation à la campagne Billion Tree conduite par le gouvernement local, rival de la Ligue de Nawaz[5].

Il ne se présente toutefois pas aux élections sénatoriales de 2018 et entre même en conflit avec son parti concernant la circonscription qui lui est proposée pour les élections législatives de 2018. Il ne se présente finalement pas à ce scrutin[3].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Sardar Mehtab Ahmed Khan Abbasi », sur Pakistan Herald (consulté le 15 juillet 2014)
  2. (en) Commission électorale du Pakistan, « NA-17 (Abbottabad-I)Result: Announced », sur ecp.gov.pk (consulté le 15 juillet 2014)
  3. a et b (en) Sardar Mehtab, son step out of election race sur The Nation, le 30 juin 2018
  4. (en) Noman Fida, « Sardar Mehtab Abbasi takes oath as new KPK governor », sur The News Tribe, (consulté le 15 juillet 2014)
  5. (en) « Reason behind Governor KP Mehtab Abbasi’s resignation », sur The News Tribe, (consulté le 23 juillet 2016)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier