Me at the zoo

film américain

Me at the zoo (de l'anglais, littéralement « Moi au zoo ») est la première vidéo de YouTube, mise en ligne le à 20:31:52 PDT ( à 3:31:52 UTC) par le co-fondateur du site Jawed Karim, avec le compte "jawed" qu'il venait de créer.

Me at the zoo.

La vidéo de 19 secondes, tournée au zoo de San Diego, met en vedette Karim devant les éléphants dans leur ancien enclos à Elephant Mesa, en train de commenter la longueur de leurs trompes[1],[2]. Elle a été filmée par son ami de lycée Yakov Lapitsky.

Au , la vidéo avait recueilli plus de 100 millions de vues sur YouTube[3].

Transcription et légendeModifier

Voici la transcription de la vidéo[4] :

« D'accord, alors nous voici devant les, euh, les éléphants, et ce qui est cool avec ces gars, c'est qu'ils ont vraiment, vraiment, vraiment, de longues, euh, trompes, et ça, c'est cool, et c'est à peu près tout ce qu'il y a à dire. »

En 2013, YouTube a introduit une nouvelle exigence qui obligeait tous les commentateurs à utiliser des comptes Google+. En réponse à cela, Jawed Karim a mis à jour la description de Me at the zoo et a ajouté deux annotations à la vidéo.

AccueilModifier

Le Los Angeles Times a expliqué en 2009 que « en tant que première vidéo téléchargée sur YouTube, elle a joué un rôle central en modifiant fondamentalement la façon dont les gens consommaient les médias et aidait à inaugurer l'ère dorée de la vidéo de 60 secondes »[5]. The Observer décrit sa qualité de production comme médiocre[1]. Digital Trends l'a qualifiée de vidéo « quelconque » et « ironique », qui a donné « le ton de ce qui allait venir » sur YouTube[6].

PostéritéModifier

Greg Jarboe décrit la représentation vidéo d'un « moment ordinaire » comme étant « extraordinaire » pour son époque, démontrant la vision du co-fondateur de YouTube, Jawed Karim, de ce que deviendrait YouTube. Selon Jarboe, Me at the zoo a montré que YouTube ne consistait pas simplement à capturer des moments spéciaux en vidéo, mais plutôt à donner aux utilisateurs de YouTube les moyens de devenir les diffuseurs de demain. Cela a permis à YouTube de devenir la communauté vidéo en ligne la plus populaire au monde[7]. Aaron Duplantier a dit que la « quotidienneté » et « l'esthétique sèche » de la vidéo a donné le ton du type de contenu original amateur qui allait devenir typique sur YouTube, particulièrement chez les youtubers et les vloggers[8]. En plus d'être la première vidéo YouTube, elle a été décrite comme le premier clip de vlog sur YouTube[9].

Business Insider l'a classée comme la vidéo YouTube la plus importante de tous les temps, déclarant qu'elle est « représentative de YouTube - elle n'a pas besoin d'être une production sophistiquée ; elle peut être accessible. La première vidéo YouTube est quelque chose que n'importe qui peut créer par lui-même[10]. » Le New York Observer l'a également classée comme la vidéo la plus importante de l'histoire de YouTube, déclarant que « la chose est pratiquement un artefact historique »[11]. BuzzFeed News l'a classée parmi les 20 vidéos en ligne les plus importantes de tous les temps[12].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Hermione Hoby et Tom Lamont, « How YouTube made superstars out of everyday people », The Observer, (consulté le 2 août 2020).
  2. (en) Virginia Heffernan, « Uploading the Avant-Garde », The New York Times, (consulté le 2 août 2020).
  3. (en) jawed, « Me at the zoo » [youtube], sur YouTube, (consulté le 24 avril 2005).
  4. (en) Paul Bonanos, « Happy Ninth Birthday YouTube: From 'Me at the Zoo' to a Billion Monthly Visits », Billboard, (consulté le 2 août 2020).
  5. (en) Alex Pham, « YouTube turns 5, can’t wait to grow up », Los Angeles Times, (consulté le 2 août 2020).
  6. (en) Trevor Mogg, « ‘Elephants have really long trunks’ — YouTube’s first ever video upload turns seven years old today », sur Digital Trends, (consulté le 2 août 2020). Version enregistrée sur Internet Archive.
  7. (en) Greg Jarboe, YouTube and Video Marketing: An Hour a Day, John Wiley & Sons, (ISBN 978-0-470-45969-0, lire en ligne), xxi.
  8. (en) Aaron Duplantier, Authenticity and How We Fake It: Belief and Subjectivity in Reality TV, Facebook and YouTube, McFarland, (ISBN 978-0-7864-9849-9, lire en ligne), p. 122.
  9. (en) Julia Alexander, « YouTube created a FOMO viewing culture over the past 13 years », sur Polygon, (consulté le 2 août 2020).
  10. (en) Drake Baer, « The 10 most important Youtube videos of all time », sur Business Insider France, (consulté le 2 août 2020).
  11. (en) Jordyn Taylor, « The 10 Most Important Videos in YouTube History », The New York Observer, (consulté le 2 août 2020).
  12. (en) Summer Anne Burton, « The 20 Most Important Online Videos Of All Time », sur BuzzFeed News, (consulté le 2 août 2020).

Liens externesModifier