Mazdéisme

ancienne religion persanne à l'origine du zoroastrisme
(Redirigé depuis Mazdéïsme)

Le mazdéisme est une religion de la Perse antique qui doit son nom à son dieu principal, Ahura Mazda. Le livre sacré du mazdéisme est l'Avesta. Le mazdéisme a été la religion officielle des empires perses mède, achéménide, parthe et sassanide. Il s'articule autour de l'opposition entre Ahoura Mazdâ, « Le seigneur Sage », et les démons, dont Angra Manyou, « L'Inspirateur Maléfique », est le chef. C'est cette opposition dualiste qui fonde la cosmologie, l'activité rituelle et la fonction royale[1].

Le zoroastrisme, du nom de Zoroastre/Zarathoustra, est, selon les auteurs, un autre nom pour mazdéisme[2], ou bien une réforme du mazdéisme[3][source insuffisante]. Le zoroastrisme est la forme monothéiste sous laquelle s'est répandue cette religion, qui possède encore des fidèles.

Notes et référencesModifier

  1. Jean Leclant (Dir.), Dictionnaire de l'Antiquité, Paris, Presses universitaires de France, , p. 1359
  2. Jean Kellens, « Mazdéisme », dans Frédéric Lenoir et Ysé Tardan-Masquelier (dir.), Encyclopédie des religions, tome 2, Paris, Presses Universitaires de France, 1997, p. 105
  3. Khosro Khazai Pardis, Les Gathas. Le Livre sublime de Zarathoustra, Paris : Albin Michel, 2011

BibliographieModifier

Grands livres du mazdéismeModifier

En anglais : Zoroastrian Archives [1]

  • Avesta (Yasna, Yashts, Vîdêvdât, Vispered, Nîranganstân, Hadôxt Nask): James Darmesteter, Le Zend-Avesta, 1892-1893, 3 t., rééd. anastatique Adrien Maisonneuve, 1960.
  • Bundahishn (Création originelle), IXe siècle : trad. en an. du Bundahishn version indienne : W. E. West, The Bundahish, apud Pahlavi Texts, Sacred Books of the East, t. V, Oxford University Press, 1897, rééd. Delhi 1965. [2]
  • Denkard (Livre de la religion), Xe siècle, en moyen-perse. Trad. partielle : Jean de Menasce, Le troisième livre du Daenkart, Klincksieck, 1984, 465 p.
  • Pand-nâmag î Zardusht (Livre de conseils de Zarathoustra) ou Cîdag andarz î pôryôtkêshân (Sélection de préceptes des anciens sages), trad. an. M. F. Kanga, Čītak Handarž i Pōryōtkēšān. A Pahlavi Text, Bombay, 1960. (« Catéchisme sassanide qui résume admirablement les dogmes du zoroastrisme », selon Geo Widengren).
  • Ardâ Wîrâz-nâmag (Livre de Wîrâz le Juste, IXe – Xe siècles), trad. du pehlevi Philippe Gignoux, Le livre d'Ardâ Virâz, Editions Recherches sur les Civilisations, 1984, 282 p. (voyage de l'âme dans l'Au-delà).

Études sur le mazdéismeModifier

  • (en) Mary Boyce, A History of Zoroastrianism, Leyde, 1975.
  • (en) Mary Boyce, Zoroastrians, Their Religious Beliefs and Practices, Londres, Routledge, 1979.
  • Jacques Duchesne-Guillemin, La Religion de l'Iran ancien, Paris, PUF, 1962, 411 p.
  • Jacques Duchesne-Guillemin, Religion et politique de Cyrus à Xerxès, 1969
  • Jacques Duchesne-Guillemin, Le Dieu de Cyrus, 1975
  • Jean Kellens, « Le mazdéisme », apud Encyclopédie des religions, sous la direction de Frédéric Lenoir et Ysé Tardan-Masquelier, Bayard, 2e éd., 2000, t. I, p. 105-117.
  • Jean Kellens, Leçons au Collège de France en ligne
  • Jean Varenne, Zarathushtra et la tradition mazdéenne, Paris, Seuil [rééd. 1977], 1962.
  • Jean Varenne, Zoroastre, le prophète de l'Iran, Dervy, 1996.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier