Ouvrir le menu principal

Maximon

particule hypothétique

Le maximon (du russe максимон) est une particule subatomique hypothétique dont l'existence a été suggérée par le physicien soviétique M. A. Markov en 1967[1].

Il peut être défini, en première approximation, comme la particule élémentaire dont la masse est égale à la masse de Planck[2],[3] :

.

D'après Markov, la masse de Planck est la masse maximale d'une particule élémentaire[4].

Un maximon pourrait être un trou noir[5].

Notes et référencesModifier

  1. (en) M. A. Markov, « Elementary particles of maximally large masses (quarks and maximons) », Soviet. Phys., vol. 24, no 3,‎ , p. 584-592 (lire en ligne [PDF], consulté le 11 octobre 2014)
    L'article est la traduction, en anglais, de l'article publié, en russe, dans ZhETF, vol. 51, no 3, mars 1967, p. 878-.
  2. (en) Umida R. Ibadova, « About limit masses of elementary particles », arXiv,‎ (Bibcode 2004hep.th....6008I, arXiv hep-th/0406008, lire en ligne [PDF], consulté le 11 octobre 2014)
  3. (en) A. I. Mukhtarov, R. M. Ibadov et U. R. Khodjaeva, « About limitation of elementary particle mass », Fizika,‎ , p. 6-9 (lire en ligne [PDF], consulté le 11 octobre 2014)
  4. (en) M. A. Markov, « Can the gravitational field prove essential for the theory of elementary particle? », Progress of Theoretical Physics Supplements, vol. E65 « Commemoration Issue for the Thirtieth Anniversary of the Meson Theory by Dr. H. Yukawa »,‎ (DOI 10.1143/PTPS.E65.85, Bibcode 1965PThPS..65E..85M)
  5. (en) Victor A. Berezin, « Markov's maximon and quantum black holes », Physics of Particles and Nuclei, vol. 29, no 3,‎ , p. 274-277 (DOI 10.1134/1.953072)