Ouvrir le menu principal

Maximilien Gauthier

journaliste, romancier, critique et historien d'art français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gauthier.
Maximilien Gauthier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Zina Gauthier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Maximilien Gauthier (Max Goth, né le à Paris et mort le dans la même ville) est un journaliste, romancier, critique et historien d'art français.

BiographieModifier

Quand il a 15 ans Maximilien Gauthier est employé de magasin, puis travaille dans une banque. Il compose, avec un ami, des chansons qu’il chante dans des restaurants[1]. Devenu secrétaire du critique d’art Louis Vauxcelles il s’instruit. Il devient lui-même, après la guerre, critique ; il écrit aussi des romans. Progressivement il tient des chroniques dans diverses revues influentes (la Gazette des Beaux-Arts,Les Nouvelles littéraires, artistiques et scientifiques, La Renaissance, l’Art vivant...) dans lesquelles ils rend compte des expositions. En cela il accompagne les mouvements artistiques de la première moitié du XXe siècle.

Il écrit de nombreuses biographies d’artistes qui sont traduites en diverses langues. C’est un historien d’art et critique influent[2]. Il défend Pablo Picasso vivement critiqué par Vauxcelles[3]. En 1937 il fonde l’Association des Amis d’Henri Rousseau. Il prend parti pour Le Corbusier dans un livre qu'il intitule Le Corbusier ou l'Architecture au service de l'homme./

Il s’est marié en 1928 avec une peintre, Zina Boberman dont il fait la connaissance alors qu’elle expose ses œuvres à la galerie Henry en 1927.

PublicationsModifier

Biographies et livres d'artModifier

  • Renoir, Paris, 1958, réed. 1985, Flammarion, 96 p. disponible sur Gallica 
  • La Fondation américaine Blumenthal pour la pensée et l'art français, illustrations de Suzanne Tourte, Paris, 1977, PUF, 117 p.disponible sur Gallica
  • Le Louvre , Paris, 1972 : Grange Batelière, 2 vol. 271 p. et 160 p.)
  • Le Corbusier ou l'Architecture au service de l'homme, Paris, 1944, Denoël, 287 p.
  • Augusto Giacometti, Paris, 1930, ed. Arts, 54 p.
  • Eugène Delacroix, Paris, 1963, Larousse
  • Henri Cadiou,Paris, 1958, Flammarion
  • Albert Dürer, Paris 1924, Éditions Nilsson
  • Tout l'art du monde, Paris, 1964-66, Larousse
  • Les maîtres populaires de la réalité, Grenoble, 1937, Musée de Grenoble, 72 p.

Collection les Gémeaux (créée par Maximilien Gauthier)Modifier

  • Raoul Dufy, Paris, Les Gémeaux, 1949
  • Bourdelle Paris, Les Gémeaux , 1951
  • Emmanuel Bellini, Paris, Les Gémeaux , 1960
  • Raymond Subes, Paris, Les Gémeaux , 1949
  • Gurdjan Paris, les Gémeaux , 1952
  • Germaine Verna, Paris : les Gémeaux , 1953
  • Pierre Michel Paris, les Gémeaux , 1952
  • Abel Vallmitjana, Paris, Les Gémeaux , 1949
  • Mané-Katz, Paris, Les Gémeaux , 1951
  • Othon Friesz, Paris, Les Gémeaux , 1949
  • Yves Brayer, Paris, Les Gémeaux , 1950
  • D. Edzard, Paris, Les Gémeaux , 1952
  • Joseph Floch, Paris, Les Gémeaux , 1952
  • Vlaminck, Paris, Les Gémeaux , 1949
  • Arthur Fages, Paris : les Gémeaux , 1951
  • Jean Even, Paris,Les Gémeaux , 1950
  • Charles Despiau, Paris, Les Gémeaux , 1949
  • Henri Rousseau, Paris : les Gémeaux , 1949
  • Auguste Chabaud, Paris, les Gémeaux , 1952
  • A. Dunoyer de Segonzac, Paris : Les Gémeaux , 1949
  • Survage, Paris, Les Gémeaux , 1953
  • Verna Paris les Gémeaux, Impr. Union, 1953
  • D. Edzard, Paris, les Gémeaux, Impr. Union, 1952
  • Gurdjan, Paris, les Gémeaux, Impr. Union 1952
  • Pierre Michel, Paris les Gémeaux Impr. Union, 1952
  • Calogero, Paris, les Gémeaux 1954, 35 p
  • Abel Vallmitjana, Paris, les Gémeaux, Impr. Union, 1949

RomansModifier

  • La Vie d'un homme, Rochefort-sur-Mers, 1922, F. Rieder et Cie éditeurs
  • Les Forces, Paris, 1929, éditions Rieder

Notes et référencesModifier

  1. Michel Ragon, Histoire de la littérature prolétarienne de langue française, Paris, Albin Michel, , 320 p.
  2. Ingolf Scola, Voldemar Boberman (1897-1987): Un peintre dans les turbulences du XXème siècle Moscou - Berlin - Paris - Ibiza, Société des Ecrivains, , 336 p., p. 132
  3. Pierre Daix, Pour une histoire culturelle de l'art moderne: Le XXe siècle Volume 2, Odile Jacob, , 381 p.

Liens externesModifier