Ouvrir le menu principal
Max Yasgur
Nom de naissance Maxwell B. Yasgur
Naissance
New York
Décès (à 53 ans)
Marathon, Floride
Profession
Fermier

Max B. Yasgur, né le à New York et mort le à Marathon, est un fermier américain connu pour être le propriétaire de la ferme laitière de Bethel où a lieu le festival de Woodstock en août 1969.

Sommaire

WoodstockModifier

 
La ferme de Max Yasgur en 1999.

Fils d'immigrés juifs russes, Samuel et Bella Yasgur (née Feder), originaires de Minsk (actuelle Biélorussie), il est élevé avec son frère Isidore (1926-2010) dans la ferme familiale à Maplewood (Comté de Sullivan dans l'État de New York) dans les montagnes Catskill où ses parents tenaient aussi un petit hôtel[1].

Après avoir étudié le droit immobilier à l'Université de New York, il revient à Maplewood et vend la ferme de ses parents pour en racheter deux autres à Bethel. Il se marie en 1940 avec Miriam Miller, invitée à l’hôtel de ses parents. Deux enfants naissent de cet union : Samuel en 1942 et Lois en 1944. À la fin des années 1960, il devient le plus grand producteur de lait du comté de Sullivan. Sa ferme compte alors 650 vaches, principalement de race Guernesey[1].

 
Plaque émaillée Yasgur Farm Dairy, montrée dans une exposition sur Woodstock (photo : Sam Howzit, 2014).

Initialement, le festival devait se dérouler à Woodstock à 96 km au nord-est de Bethel (d'où le nom qui lui a été donné). Les organisateurs avaient déjà commencé à vendre des billets aux festivaliers lorsque qu'ils se sont vu refuser la permission de le tenir là où ils l’avaient prévu. Le site d'un motel situé à White Lake (en) dans la localité de Bethel, appartenant à un certain Elliot Tiber a été envisagé comme solution de repli, mais fut jugé trop petit pour les organisateurs. Tiber les mit donc en contact avec son ami et voisin Max Yasgur, dont la ferme se situait à environ 4 km à l'ouest du lac[1].

Vers la fin du festival, juste avant le passage de Joe Cocker, Max Yasgur monte sur scène pour prononcer quelques mots. « La chose importante, c'est que vous avez prouvé au monde qu'un demi-million de gosses peut se rassembler et avoir trois jours de fête et de musique, et n'avoir rien d'autre que de la fête et de la musique, et que Dieu vous bénisse pour cela ! »

Beaucoup de ses voisins se retournent contre lui après le festival et, en janvier 1970, il est poursuivi pour les dommages matériels causés par les festivaliers mais ne sera pas condamné. Il refuse néanmoins de relouer le terrain pour une nouvelle édition du festival[2].

En 1971, Yasgur vend sa ferme de 600 acres (2,4 km2) et s'installe à Marathon en Floride où il meurt en 1973 d'une crise cardiaque[1].

La « ferme de Yasgur » est citée dans plusieurs chansons de l'époque comme Woodstock (1969) de Joni Mitchell et For Yasgur’s Farm (1970) de Mountain.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « 1973: The Farmer Who Defied His Neighbors and Hosted Woodstock Dies », Haaretz,‎ (lire en ligne, consulté le 15 août 2019)
  2. Gwendoline Dos Santos, Frédéric Lewino, « 7 janvier 1970. Le jour où le proprio du champ de Woodstock est jugé », sur Le Point, (consulté le 15 août 2019)

BibliographieModifier

  • Sam Yasgur [fils de Max], Max B. Yasgur: The Woodstock Festival’s Famous Farmer, 2009.

Voir aussiModifier