Matsumae Takahiro

Matsumae Takahiro (松前 崇広?, -) est un daimyo de l'époque d'Edo qui dirige le domaine de Matsumae. Bien que tozama daimyo, il sert le shogunat Tokugawa en tant que rōjū. Son titre de cour est Izu no kami.

Matsumae Takahiro
(松前 崇広
Image illustrative de l'article Matsumae Takahiro
Portrait de Matsumae Takahiro.

Prédécesseur Matsumae Masahiro
Successeur Matsumae Norihiro
Biographie
Naissance
Château de Fukuyama, province de Bingo
Décès
Château de Fukuyama

JeunesseModifier

Takahiro, dont le nom de jeunesse est « Tamekichi », naît au château de Fukuyama situé dans la province de Bingo. Il est le 6e fils de Matsumae Akihiro, 9e seigneur de Matsumae. À l'âge de 4 ans, il est envoyé dans la propriété familiale d'Edo. Chose tout à fait inhabituelle pour un fils de daimyo, son éducation comprend l'étude de l'anglais.

Il succède à la seigneurie de Matsumae en 1849.

Accession au pouvoir en tant que rōjūModifier

 
Portrait de Matsumae Takahiro.

Takahiro est nommé rōjū en  ; c'est un poste qui est impensable pour un tozama daimyo. L'année suivante, lui et son compagnon rōjū Abe Masato sont chargés de l'ouverture du port de Hyōgo au commerce étranger. Cependant, comme ils le font contre la volonté de la cour impériale, celle-ci rend des ordonnances demandant leur révocation[1]. Les deux hommes sont destitués de leur rang de cour, de leurs titres et contraints de céder la seigneurie de leurs domaines. Takahiro se retire en faveur de son fils Norihiro.

DécèsModifier

Takahiro rentre à Matsumae au printemps de 1866. Peu de temps après, il contracte une fièvre et meurt à 36 ans. Quelques années après la mort de Takahiro, son petit-fils Nagahiro demande son pardon auprès de la cour impériale, pardon qui est accordé avec restauration de son rang et de son titre de cour.

MédiaModifier

Takahiro apparaît fréquemment dans les représentations fictives de l'ère du bakumatsu. Il apparaît récemment comme personnage secondaire dans le manga Kaze Hikaru.

Notes et référencesModifier

  1. W. G. Beasley, The Perry Mission to Japan, 1853-1854, Londres, Routledge, 2002, p. 81-82.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) W. G. Beasley, The Perry Mission to Japan, 1853-1854, Londres, Routledge, .
  • (en) Conrad Totman, The Collapse of the Tokugawa Bakufu, Honolulu, University of Hawai'i Press.

Lien externeModifier