Ouvrir le menu principal

Georges-Albert Puyou de Pouvourville

poète et orientaliste français
(Redirigé depuis Matgioi)
Albert Puyou de Pouvourville
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
MatgioiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Nom en religion
SimonVoir et modifier les données sur Wikidata

Albert Puyou, comte de Pouvourville, né le à Nancy (Meurthe) et mort le à Paris, est un poète, traducteur et ésotériste français.

Sommaire

BiographieModifier

Issu d'une famille anoblie par le capitoulat de Toulouse en 1695, il participa à des expéditions françaises en Chine, et y occupa plusieurs fonctions militaires et administratives. D'abord martiniste et consacré en 1905 évêque de l'Église gnostique de France sous le nom de Tau Simon par Fabre des Essarts, ses séjours prolongés au Tonkin et dans diverses provinces lui permirent de pénétrer l'esprit chinois. Il ne tarda pas à rencontrer un maître taoïste qui le prépara à recevoir l'initiation dans une société secrète chinoise, ce qui arriva peu après. Albert de Pouvourville prit alors le nom de Matgioi, « œil du jour ». Matgioi revint ensuite en Occident et entreprit de diffuser (dans la mesure où cela était possible) l'enseignement du taoïsme, à l'encontre des orientalistes. Il expose ainsi, notamment dans la Voie métaphysique et la Voie rationnelle, les doctrines taoïstes, au point de vue principiel comme dans leurs applications diverses. Il est également l'auteur de plusieurs études sur la Chine et sur les colons français en Asie.

ŒuvresModifier

  • Le Tao de Laotseu, traduit du chinois par Matgioi, Librairie de l'Art indépendant, 1894, 48 pp. (rééd. Hachette Livre/BnF, 2012 (ISBN 2-01-257159-X et 978-2-01-257159-4)
  • Le Te de Laotseu, traduit du chinois par Matgioi, Librairie de l'Art indépendant, 1894, 63 pp. (rééd. Hachette Livre/BnF, 2013 (ISBN 2-01-280345-8 et 978-2-01-280345-9)
  • L'esprit des races jaunes. « Le Traité des Influences errantes » de Quangdzu, traduit du chinois par Matgioi, Paris, Bibliothèque de la Haute Science, 1896, 51 pp.
  • L'Empire du Milieu, Schlercher frère, 1900
  • Rimes chinoises, Lemerre, 1904
  • La Voie Métaphysique, Paris, Société d'Éditions Contemporaines : Bibliothèque de La Voie, 1905, 168 pp. (Rééd. Les Éditions Traditionnelles, 1956, 1991).
  • La Voie Rationnelle, Paris, Société d'Éditions Contemporaines : Bibliothèque de la Voie, 1907, 269 pp. (Rééd. Les Éditions Traditionnelles, 2003).
  • La Chine des Lettrés, Librairie Hermétique (Bibliothèque de la Voie), 1910, 160 pp.
  • Les Enseignements Secrets de la Gnose - T Simon (Albert de Pouvourville) T Théophane (Léon Champrenaud), Éditions Arche, Milan 1999
  • Le Livre de l'opium, sous le pseudonyme de Nguyen Te Duc, réédition Guy Tredaniel, Paris 2002
  • Le Cinquième Bonheur, Éd. Kailash, 2004
  • L’Art indo-chinois, Librairie-Imprimeries Réunies Ancienne Maison Quantin, 1894. Coll. Bibliothèque de l’enseignement des Beaux-Arts
  • Francis Garnier, Plon, 1931
  • La Voie - revue mensuelle de haute science - articles à partir du n°1 du 15 avril 1904

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :