Martin du Bellay

historien français
Martin du Bellay
Image dans Infobox.
Fonction
Lieutenant général de police
Normandie
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Famille
Autres informations
Grade militaire
Conflit

Martin du Bellay, né en 1495 et mort le à Glatigny dans le Perche, est un historien français, lieutenant général en Normandie, et prince d'Yvetot, sous le nom de Martin II, par son mariage avec Élisabeth Chenu, propriétaire de cette principauté.

BiographieModifier

Troisième fils de Louis du Bellay et de Marguerite de La Tour-Landry.

Il fut, comme ses frères, un habile négociateur, un grand capitaine et un protecteur des lettres.

On dit de lui qu'il fut le plus grand roi d'Yvetot de tous les temps; il fut fait chevalier de l'ordre de Saint-Michel. La duchesse d'Alençon, sœur du roi, l'envoya en 1525 auprès du roi François Ier qui était prisonnier à Madrid.

Historiens français joignant les talents de la littérature à ceux de la guerre et de la diplomatie, Martin du Bellay et son frère Guillaume du Bellay, seigneur de Langey, laissèrent des mémoires encore très estimés. Ces deux frères auraient convaincu François Ier d'attirer autour de lui les savants et les beaux esprits de son temps.

 
Martin II prince d'Yvetot

Il nous reste de Martin du Bellay des Mémoires historiques, de 1513 à 1547 en 10 livres, dont les 5e, 6e et 7e sont tirés de la 5e Ogdoade de Guillaume du Bellay, de 1536 à 1540. Ces mémoires curieux s'étendent sur les descriptions des batailles et des sièges où l'auteur s'était trouvé. On en doit la publication à René du Bellay, baron de la Lande, gendre de Guillaume du Bellay. La dernière édition est celle de l'abbé Lambert, Paris, 1753, 7 vol, in-12, avec ceux[Quoi ?] du maréchal de Fleuranges, et le Journal de Louise de Savoie, le tout mis en nouveau style, et accompagné de notes critiques, historiques, et de pièces justificatives, pour servir à l'histoire du règne de François Ier.

PublicationsModifier

  • Les mémoires de messire Martin Du Bellay, seigneur de Langey. Contenans le discours de plusieurs choses advenues au Royaume de France, depuis l'an M.D.XIII. jusques au trespas du Roy François premier, auxquels l'Autheur a inséré trois livres, & quelques fragmens des Ogdoades de Messire Guillaume du Bellay, Seigneur de Langey, son frère. Paris, Abel l'Angelier, 1585[1].

Notes et référencesModifier

  1. « Edition de 1571 en ligne » (consulté le )

Source partielleModifier

« Martin du Bellay », dans Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne : histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes avec la collaboration de plus de 300 savants et littérateurs français ou étrangers, 2e édition, 1843-1865 [détail de l’édition]

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier