Martin Schwartz (mercenaire)

Martin Schwartz
Décès 16 juin 1487
East Stoke (Nottinghamshire)
Origine Banner of the Holy Roman Emperor with haloes (1400-1806).svg Allemand
Allégeance Emperor Frederick III Arms.svg Saint-Empire romain
Arms of the Duke of Burgundy since 1430.svg État bourguignon
White Rose Badge of York.svg Maison d'York
Conflits Conflit ecclésiastique de Cologne
Guerre des Deux-Roses
Faits d'armes Siège de Neuss
Bataille de Stoke

Martin Schwartz (mort le ) est un mercenaire allemand qui meurt à la bataille de Stoke, combattant pour le prétendant yorkiste Lambert Simnel.

BiographieModifier

Schwartz est né à Augsbourg, fils d'un cordonnier. Capable mais arrogant[1], il devient rapidement chef d'un bataillon de mercenaires. Il est pour la première fois cité comme combattant pour Charles le Téméraire lors du siège de Neuss en 1475[2]. En 1486, il est recruté par Maximilien, roi des Romains, pour débarrasser les Pays-Bas bourguignons de la présence française et supprimer une rébellion en Flandres. Schwartz commande 200 mercenaires suisses[2].

Lorsque John de la Pole, 1er comte de Lincoln, s'enfuit en de la cour du roi Henri VII d'Angleterre pour soutenir en Bourgogne la cause du prétendant yorkiste Lambert Simnel, sa tante Marguerite d'York signe un contrat avec Martin Schwartz pour fournir une force d'invasion de 2 000 hommes à Lincoln. Lincoln et Schwartz sont tués à la bataille de Stoke, remportée par Henri VII.

Notes et référencesModifier

  1. Bennett, Lambert Simnel, p. 63.
  2. a et b Wilkins, Christopher, The Last Knight Errant: Edward Woodville and the Age of Chivalry, IB Tauria, 2009, p. 139.