Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Behr.
Mark Behr
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité

Mark Behr, né le à Mbuyu, près d'Arusha, et mort le à Johannesbourg, est un écrivain sud-africain de langue afrikaans.

BiographieModifier

Il est né au Tanganika (aujourd'hui en Tanzanie), où ses parents possédaient une ferme.

À la suite de la nationalisation des terres appartenant aux fermiers blancs, la famille Behr émigra en Afrique du Sud, près de Durban.

Il étudie les sciences politiques à l'université de Stellenbosch. Il est professeur adjoint en littérature à l'université d'art et de design de Santa Fe au Nouveau-Mexique.

En 1993, il publie son premier roman L'Odeur des pommes (Die reuk van appels) qui traite du système de l'apartheid, de la pédophilie et de la mentalité afrikaner à travers les yeux d'un enfant afrikaner de 10 ans, fils d'un militaire haut-gradé.

Son deuxième roman, paru en 2000, s'intitule Embrace et traite de l'adolescence d'un enfant afrikaner de 13 ans qui découvre son homosexualité.

ŒuvreModifier

RomansModifier

  • Die reuk van appels (1993)
    Publié en français sous le titre L'Odeur des pommes, traduit par Pierre Guglielmina, Paris, Éditions JC Lattes, 2010, 220 p. (ISBN 978-2-709-62951-5) ; réédition, Paris, J'ai lu, no 10351, 2013 (ISBN 978-2-290-02860-5)
  • Embrace (2000)
  • Kings of the Water (2006)
    Publié en français sous le titre Les Rois du Paradis, traduit par Dominique Defert, Paris, Éditions JC Lattès, coll. « Littérature étrangère », 2013, 300 p. (ISBN 978-2-7096-3659-9)[1]

Notes et référencesModifier

  1. Claire Julliard, « Mark Behr, un Sud-Africain à Saint-Malo », sur nouvelobs.com, (consulté le 17 mai 2013)

Liens externesModifier