Mario Bardi

peintre italien

Mario Bardi, né à Palerme en et mort à Milan le est un peintre italien réaliste.

Mario Bardi
Mario Bardi.jpg
Mario Bardi, 1967
Naissance
Décès

Milan
Autres noms
Mario Bardi
Nationalité
Italien
Activité
Formation
Maîtres
Pippo Rizzo, Michele Dixitdomino (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieux de travail
Mouvement
Distinction
Premio Suzzara (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

En 1947, Mario Bardi abandonne ses études d'ingénieur et se rend à l'Académie des beaux-arts de Palerme, où il obtient son diplôme en 1951[1]. La même année, il quitte la Sicile pour Aoste au nord-ouest de l'Italie. En 1954, il réside à Turin et au début des années 1960 il s'installe à Milan. IL remporté le Premio Suzzara en 1963 et le Premio Tettamanti en 1964 et 1966[1].

Mario Bardi est mort à Milan d'un accident vasculaire cérébral le [2],[3].

L'écrivain sicilien Leonardo Sciascia écrit à propos « Il n'y a rien dans sa peinture que la Sicile ne puisse expliquer »[4].

ŒuvresModifier

Les œuvres de Mario Bardi sont exposées dans plusieurs musées[5], parmi lesquels :

StylesModifier

Dans les œuvres de la collection Paysage de 1964 et Paysage sicilien de 1970, la couleur évoque les perspectives et la profondeur, révélant les angoisses d'une Sicile tourmentée par les événements et les calamités[8].

BibliographieModifier

  • L. Budigna, Mario Bardi su Le Arti, Milan, 1965, n. 5.
  • Raffaellino De Grada, Mario Bardi, Vie Nuove, 1969.
  • Franco Grasso, La Sicilia di Mario Bardi, Edizioni Salvatore Sciascia, 1969.
  • F. Grasso, La Sicilia di Mario Bardi, Rome - Caltanissetta, 1970.
  • E. Fabiani, Raffaellino De Grada, Mario Bardi, Notizie d’Arte, 1973, Milan.
  • E. Pietraforte, Cardinali, Gattopardi, La Sicilia di Mario Bardi, L’Avanti, 2/11/1973.
  • Raffaellino De Grada], Mario Bardi, Milan, 1976.
  • Giorgio Seveso, I miti del potere, 5 incisioni di Mario Bardi, Palerme-Milan, 1977.
  • A. Scotti, Variazioni Barocche di Mario Bardi, Il Quadrante n. 12, Rome, 1978.
  • Giuseppe Quatriglio, Palermo nella memoria, "Giornale di Sicilia", .
  • Raffaellino De Grada, Mario Bardi, Catalogo di mostra, Comune di Milano, 1984.
  • Giuseppe Quatriglio, L’ambiguo barocco di Mario Bardi, Nuovi Quaderni del Meridione, Palerme, 1987.
  • Giuseppe Quatriglio, Mario Bardi, polemica su tela, Giornale di Sicilia, .
  • Mario Bardi. Opere, 1960-1990, Albergo dei Poveri, Palerme, 1993[9].
  • F. Grasso, Mario Bardi: una evocazione fantastica della realtà siciliana, Palerme, 1998.
  • Anna Maria Ruta, Mario Bardi. Opere 1975 – 1998, Provincia regionale di Palermo, 2006
  • Giancarlo Campisi, Giovanni Bonanno, Mario De Micheli, Vincenzo Consolo, Estasi di primavera, Omaggio a Mario Bardi, Comune di Messina, Editore Comune di Piraino, 2007

Notes et référencesModifier

  1. a et b (it) « Bardi Mario - Galleria del Premio Suzzara Museo d'arte Lombardia », sur premiosuzzara.it (consulté le 2 décembre 2018).
  2. (it) « L' Isola di Mario Bardi nella retrospettiva inaugurata alla Galleria 61 », sur Archivio - la Repubblica.it (consulté le 23 avril 2018).
  3. Raffaele De Grada, « E' morto Mario Bardi Pittore di luci e colori porto' la Sicilia a Milano », Corriere della Sera,‎ .
  4. (it) Storia dell'arte in Sicilia, volume 2, Palerme, Edizioni del Sole, , p. 243
  5. (it) « Bardi Mario », sur comune.palermo.it (consulté le 2 décembre 2018).
  6. [1] Mario Bardi, Collezione permanente: Paesaggio, 1964, olio su tela, cm 35x45,5 e Paesaggio siciliano, 1970, tempera, 50x70
  7. [2] Mario Bardi, Suzzara (MN), Galleria Civica d'Arte Contemporanea: I Portuali, 1963, olio su tela, cm 143 x 110
  8. (it) « Mario Bardi », sur archive.wikiwix.com - museum-bagheria.it (consulté le 2 décembre 2018).
  9. (it) « Mario Bardi », sur Google Books (consulté le 23 mars 2018).

Liens externesModifier