Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Berlusconi (homonymie).
Marina Berlusconi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
MilanVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Marina BerlusconiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Mère
Carla Dall'Oglio (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Barbara Berlusconi (en)
Eleonora Berlusconi (d)
Pier Silvio Berlusconi
Luigi Berlusconi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Maria Elvira, dite Marina, Berlusconi (née le à Milan) est une femme d'affaires italienne, présidente de Fininvest et du groupe Arnoldo Mondadori Editore.

Elle est la fille de l'homme d'affaires et homme politique Silvio Berlusconi et de sa première épouse, Carla Elvira Dall'Oglio.

BiographieModifier

Marina Berlusconi n'est pas scolarisée à l'école primaire, son père craignant qu'elle ne soit enlevée par l'Anonima sequestri, comme le furent plusieurs enfants dans les années 1970. Elle va ensuite dans un lycée de Monza (Lombardie), le quittant cependant après le divorce de ses parents et de l'officialisation de la relation de Silvio Berlusconi avec Veronica Lario. Elle vit un temps en Angleterre, y étant vendeuse[1].

Elle s'est intéressée depuis sa jeunesse aux affaires, y accomplissant plusieurs stages pendant ses vacances. Elle a suivi des études de droit et sciences politiques, sans obtenir de diplôme. Entrée dans le groupe à l'âge de 25 ans, elle est longtemps vice-présidence de la holding de son père, la Fininvest (plus de 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2004). Elle est devenue présidente de l'éditeur Mondadori en 2003, puis a accédé à la présidence de la Fininvest le 5 octobre 2005, succédant à Aldo Bonomo. Surnommée « la princesse de fer » ou la « tsarine », elle a développé le groupe, dont elle détient en propre 7,5 % du capital, en le recentrant sur les médias[1].

En 2007, elle est classée comme la 33e femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes[2] et régulièrement comme la plus puissante d'Italie[1].

Le , elle est entendue par des magistrats dans le cadre de l'enquête sur les liens présumés de Silvio Berlusconi avec un sénateur lié à la mafia[3].

Elle est parfois évoquée comme une possible successeur politique de son père, bien qu'elle réfute cette hypothèse[1].

Vie privéeModifier

Elle a longtemps été en couple avec Giulio Tassera, un barman rencontré aux Bermudes. En 2008, elle se marie avec le danseur étoile Maurizio Vanadia ; ils ont deux enfants[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Philippe Ridet, « Fille à papa », M, le magazine du Monde, semaine du 2 novembre 2013, p. 38-41.
  2. (en) « The 100 Most Powerful Women - #33 Marina Berlusconi », Forbes, 30 août 2007.
  3. La fille de Berlusconi entendue, Le Figaro, 24 juillet 2012.

Liens externesModifier