Marie Brûlart de La Borde

Marie Brûlart
Titre de noblesse
Duchesse
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Famille
Conjoints
Louis-Joseph de Béthune (d)
Charles-Philippe d'Albert de LuynesVoir et modifier les données sur Wikidata

Marie Brûlart de La Borde, née vers 1684 et morte le à Versailles, duchesse de Luynes par son second mariage, fut la première dame d’honneur de la reine Marie Leszczynska.

FamilleModifier

Fille de Nicolas Brûlart, marquis de La Borde, et de sa seconde épouse, Marie Bouthillier de Chavigny (fille de Léon), elle épouse en 1704 en premières noces Louis-Joseph de Béthune-Charost (1681-1709), qui trouve la mort à la bataille de Malplaquet, quatre jours après la naissance de leur fille, Marie-Thérèse de Béthune-Charost (-1716).

Elle se remarie en 1732 avec Charles-Philippe d'Albert de Luynes, duc de Luynes et de Chevreuse, qui a laissé des mémoires sur la vie à la cour de Versailles, union qui resta sans postérité.

La duchesse de Luynes est :

- la tante de la marquise du Deffand ;

- la grande tante de Gabrielle Pauline Bouthillier de Chavigny connue sous le nom de marquise de Valbelle puis de comtesse d'Adhémar;

- la demi-sœur de la comtesse de Brienne, Jacqueline Charlotte Brûlart (+ 1743) épouse d'Henri Louis de Loménie de Brienne, fils du secrétaire d'État. En décembre 1752, elle présente officiellement sa nièce Gabrielle de Chamillart épouse de Nicolas Louis Loménie de Brienne à la famille royale[1]. Elle protège ses petits-neveux, elle soutient en particulier la caractère ecclésiastique du futur cardinal de Brienne[2].

Amie de la reine de France Marie Leszczynska, elle la sert en tant que première dame d'honneur de 1735 à sa mort.

Elle fit partie des intimes conviés dans les salons littéraires et aux Grandes Nuits de Sceaux données au château de Sceaux par Louise-Bénédicte de Bourbon, duchesse du Maine, autour de sa cour et des chevaliers de la Mouche à miel.

BibliographieModifier

  • Nancy Mitford (trad. René Chalut), Madame de Pompadour, Le livre contemporain, coll. « Présence de l'histoire », (réimpr. 1958), 314 p.

RéférencesModifier

  1. Mémoires du duc de Luynes, vol. 12, 1863, p. 215-217. Numérisé.
  2. Pierre Chevallier, « Une promotion épiscopale sous Louis XV (1752-1753) », Revue d’Histoire Moderne & Contemporaine, 1959, p. 211-225. Numérisé.

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier