Marie-Virginie Duhem

Marie-Virginie Duhem
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance

Seclin
Décès

Wattignies
Nom de naissance
Marie-Virginie Mollet
Nationalité
Française
Fratrie
Autres informations
Distinctions

Marie-Virginie Duhem, née Mollet (Seclin, Wattignies, ), est une supercentenaire française.

Elle est la doyenne des Français à partir du 4 septembre 1975, puis la doyenne des Européens à partir du 24 décembre 1975 et termine sa vie comme doyenne de l'humanité à partir du 2 décembre 1977. Elle meurt le 25 avril 1978, à l'âge de 111 ans et 266 jours.

BiographieModifier

Née à Seclin le sous le règne de Napoléon III, elle épouse en 1893 Hippolyte Duhem, ingénieur chimiste, avec lequel elle a huit enfants. En 1977, elle comptait 542 descendants[1].

Elle devient doyenne des Français le , à la mort de Marie-Ernestine Compain, puis doyenne des Européens le , à la mort de la Britannique Rose Heeley, et doyenne de l'humanité le , à la mort de l'Américaine Sophia DeMuth.

En janvier 1977, Maurice Schumann lui remet la Légion d'Honneur ; Schumann l'avait remercié « d'avoir donné la doyenne de tous les Français à notre Nord, d'avoir mérité, à travers trois guerres, trois invasions et cinq régimes, d'être le symbole de la continuité de la France... »[2],[3]

Parmi les souvenirs de Marie-Virginie Duhem : avec son frère Victor Mollet, elle rencontre en 1885, l'écrivain Jules Verne à la gare de Lille « C'est mon plus jeune frère Victor qui me montra Jules Verne assis sur un banc en train de lire un journal. Nous nous sommes installés à côté de lui et j'ai entamé la conversation. Vraiment il a été charmant... »[2],[3]

Ses parents avaient un commerce de diligences entre Lille et Paris et elle connut l'homme sur la Lune en 1969.

L'une de ses phrases préférées pour expliquer sa longévité était : « Le Bon Dieu m'a oublié ».

Sa fille cadette, Denise « Agnès » Duhem-Costemend, fut la doyenne de Douai, dans le Nord : née le , elle est morte le , à l'âge de 105 ans[4],[5],[6].

Son autre fille, Marguerite Duhem-Beuque décéda dans sa 100e année le 14 mars 2002.

Notes et référencesModifier

  1. « Journaux collection », sur www.journaux-collection.com (consulté le )
  2. a et b « La Légion d'honneur à cent dix ans », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a et b Michel Allard, À la recherche du secret des centenaires, cherche midi (réédition numérique FeniXX), (ISBN 978-2-7491-6000-9, lire en ligne)
  4. https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/info/la-doyenne-de-douai-fete-ses-105-ans-157287.html
  5. https://www.lavoixdunord.fr/art/region/agnes-duhem-est-la-nouvelle-doyenne-de-la-ville-jna16b0n882762
  6. http://memoire.lavoixdunord.fr/espace/mme-alfred-costemend/205158

Articles connexesModifier

Liens externesModifier