Ouvrir le menu principal

Marie-Anne Poussin-Delmas

personnalité française du monde des affaires

BiographieModifier

Origines et formationModifier

Marie-Anne Poussin-Delmas est née le 16 avril 1958 à La Garenne-Colombes.

Elle est diplômée de l’Institut d'études politiques de Paris et de l’École supérieure de commerce de Paris.

CarrièreModifier

Marie-Anne Poussin-Delmas entre à la Banque de France en 1982 au poste d’adjoint de direction à la succursale de Troyes, avant d’être affectée au cabinet de la Direction des titres, chargée des questions juridiques et fiscales.

En 1989, elle est détachée au Conseil national du crédit en tant que rapporteur du groupe de place présidé par Daniel Lebègue sur l’harmonisation de la fiscalité de l’épargne en Europe.

En 1995, elle prend la tête du service de la Banque de France en charge de la tenue des comptes des banques, du Trésor et des grands clients.

Elle est nommée adjointe au directeur des services bancaires de la Banque de France en 2001 puis directrice en 2006, poste dans lequel elle représente la Banque de France au comité national SEPA, qui vise à coordonner la mise en œuvre des moyens de paiement pan-européens en France, et lance le projet de GIE Victoires Paiement[C'est-à-dire ?] avec la Caisse des dépôts et consignations.

En 2010, elle est nommée directrice générale adjointe des ressources humaines de la Banque de France, poste dans lequel elle est principalement en charge des relations sociales et de la formation.

Nomination à l'Institut d'émission des départements d'outre-merModifier

Le 28 mars 2017[1], le Gouverneur François Villeroy de Galhau la nomme[2] présidente[3] de l’Institut d'émission des départements d'outre-mer et directrice générale de l’Institut d'émission d'outre-mer.

Elle devient également membre du comité de direction de la Banque de France, membre du conseil de surveillance de BDF-Gestion et membre du conseil d’administration de la Cité de l'économie et de la monnaie.

Action à la tête de l'Institut d'émission des départements d'outre-merModifier

Refonte de la politique monétaire du franc pacifiqueModifier

En juin 2018, l’IEOM annonce la refonte[4] de la politique monétaire du franc pacifique en accord avec la Polynésie française, la Nouvelle Calédonie et Wallis-et-Futuna.

La refonte de cette politique consiste à moderniser le financement de l’économie[5] en simplifiant les modalités de refinancement des établissements de crédit, les garanties associées à ce refinancement et le dispositif des réserves obligatoires pour les trois collectivités françaises du Pacifique.

L’Institut d’émission d’outre-mer a également aligné le taux des réserves obligatoires sur les dépôts sur ce qui existe au sein de l'Eurosystème, pour donner de la liquidité supplémentaire à l’ensemble de la zone pacifique.

Marie-Anne Poussin-Delmas estime que ce projet permet de multiplier par 4[6] le potentiel de refinancement de l'ensemble de la zone franc pacifique.

Promotion de l'économie verteModifier

Marie-Anne Poussin-Delmas se donne notamment pour mission la promotion de l’économie verte sur les territoires ultramarins[7].

Il s’agit en particulier d’encourager le développement[8] :

  • de l’accès à l’eau et du traitement des eaux usagées en Guadeloupe, Guyane et à Mayotte (50 à 80% des logements n’étant pas raccordés à des réseaux d’assainissement collectif, contrairement à la métropole où ce taux est de 20%) ;
  • des énergies renouvelables, donnant un objectif de 50% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique des Outre-mer à l’horizon 2020 et de 100% à l’horizon 2030 ;
  • et du traitement des déchets par le développement d’infrastructures dédiées, les déchets de la France d’Outre-mer étant encore largement exportés pour être traités.

Prix et distinctionsModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Nomination à la Banque de France », sur banque-francs.fr, communiqué, (consulté en 1à avril 2019)
  2. « Marie-Anne Poussin-Delmas fait le point un an après sa prise de fonction à l'IEOM », sur Polynésie la 1ère (consulté le 10 avril 2019)
  3. Décision du 7 mars 2017 portant nomination de la directrice générale de l'Institut d'émission d'outre-mer (lire en ligne)
  4. « l'IEOM annonce une nouvelle politique monétaire pour 2019 », sur tahiti-infos.com, information, (consulté le 10 avril 2019)
  5. « Rapport annuel 2017 », sur ieom.fr, rapport annuel, (consulté le 10 avril 2019)
  6. TNTV, « Vidéos - L'IEOM veut encourager les TPE polynésiennes », sur Tahiti Nui Télévision - Les informations de Tahiti, les vidéos de Polynésie (consulté le 10 avril 2019)
  7. « L'économie verte, secteur porteur selon l'Iedom - Économie en Guadeloupe », sur France-Antilles Guadeloupe (consulté le 13 avril 2019)
  8. « « La dynamique de croissance de l’Économie verte est forte » assure Marie-Anne Poussin-Delmas, Dirigeante des Instituts d’Émission d’Outre-mer - Toute l'actualité des Outre-mer à 360° », sur Toute l'actualité des Outre-mer à 360° (consulté le 13 avril 2019)
  9. « Journal officiel de la république française », sur legiondhonneur.fr, journal officiel, (consulté le 10 avril 2019)
  10. Décret du 30 janvier 2008 portant promotion et nomination (lire en ligne)