Maria Bartola

historienne aztèque du XVIe siècle

Maria Bartola est une femme aztèque du XVIe siècle reconnue comme la première historienne de Mexico[1].

Maria Bartola
Image dans Infobox.
Ornement aztèque en or, du XVIe siècle, palais de Cortes, Cuernavaca, Mexico
Biographie
Activité
Période d'activité
XVIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Père

BiographieModifier

Moctezuma II, souverain de la Triple Alliance (Empire Aztèque) avant l'arrivée des conquistadors espagnols, avait un frère nommé Cuitláhuac. Lorsque Moctezuma II a été tué dans les combats contre Hernán Cortés, Cuitláhuac est devenu son successeur. Cuitláhuac est mort très vite. Sa fille Maria Bartola, alors baptisée par les Espagnols, a vécu la période violente du siège de Tenochtitlan, la capitale aztèque[2].

Elle a commencé à écrire une histoire de son temps à partir des combats dont elle a été témoin, parfois à partir du champ de bataille lui-même. Ses écrits ont été pour partie brulés par les Espagnols. C'est grâce à l'historien Fernando de Alva Cortés Ixtlilxochitl que nous connaissons son travail et son existence[2].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Gugliotta 1989, p. 37.
  2. a et b León 2001, p. 242–243.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) Bobette Gugliotta, Women of Mexico : The Consecrated and the Commoners, 1519-1900, Floricanto Press, , 191 p. (ISBN 978-0-915745-16-6, lire en ligne), p. 37.
  • (en) Vicki León, Uppity Women of the New World, Conari Press, , 314 p. (ISBN 978-1-57324-187-8, lire en ligne), p. 242–243
  • (es) Carlos Hernández, Mujeres célebres de México, Editorial MAXTOR, , 188 p. (lire en ligne), p. 40.