Ouvrir le menu principal

Marguerite de Rohan (morte en 1496)

comtesse d'Angoulême
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marguerite de Rohan.
Marguerite de Rohan
Portrait Marguerite de Rohan-fond gris.png
Titres de noblesse
Comtesse d'Angoulême
-
Prédécesseur
Successeur
Baronne de Montbron (d)
-
Prédécesseur
François II de Montberon (d)
Successeur
Biographie
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Marguerite de Bretagne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Alain de Rohan (d)
Catherine de Rohan (d)
Jeanne de Rohan (d)
Béatrice de Rohan (d)
Jean II de RohanVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Armes de Marguerite de Rohan, comtesse d'Angoulême (avec dessin Rohan de Jimmy44).png
Parti ; au I, coupé d'Orléans-Angoulême et Visconti ; au II, de Rohan

Marguerite de Rohan (morte en 1496 au château de Cognac[1]) est une aristocrate française, fille d'Alain IX, vicomte de Rohan et de Marguerite de Bretagne (br), et épouse de Jean d'Orléans, comte d’Angoulême. Elle est la grand-mère paternelle de François Ier, roi de France et de Marguerite de Navarre.

BiographieModifier

Elle est probablement née entre 1420 et 1428. Dans l'esprit de son père, Alain IX de Rohan, Marguerite et ses sœurs devaient être au service de ses actions politiques et diplomatiques. En 1431, il négocie les fiançailles de sa fille Jeanne avec Jean d'Orléans, comte d'Angoulême, ce dernier étant en captivité à Londres. Les années passent, et en 1442, Alain de Rohan décide de rompre les fiançailles pour marier sa fille avec François de Rieux (1418-1458), comte d'Harcourt. Le comte d'Angoulême n'est libéré qu'en 1444 et demande réparation auprès du Parlement de Paris. Au bout de cinq ans, un arrangement est conclu, par lequel Jean d'Orléans épouse la jeune sœur de Jeanne, Marguerite de Rohan, alors âgée d'une vingtaine d'années. Le futur époux en a déjà quarante neuf[2],[3].

Jean d'Orléans meurt après dix-huit ans de vie conjugale, le [4].

Veuve, elle effectue plusieurs acquisitions, les seigneuries de Salles et de Genté, puis, le , la baronnie de Montbron[5]. Les barons de Montbron avaient eu le tord de se rallier au roi d'Angleterre pendant la guerre de Cent Ans et Charles VII avait fait raser le château en représailles[6]. Marguerite de Rohan fit reconstruire le château de Montbron[7] et rendit hommage à l'évêque d'Angoulême pour cette terre[5].

Elle meurt au château de Cognac en 1496[1].

Mariage et enfantsModifier

Le 31 août 1449, elle épouse Jean d'Orléans (1400-1467), comte d'Angoulème et donne naissance à trois enfants[4] :

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Charles Cawley, « Brittany, Nantes, Porhoet, Rennes », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016 (consulté le 24 octobre 2018).
  2. Henri Bouchot, Le Livre d'Heures de Marguerite de Rohan, comtesse D'Angoulême, Leclerc, , 56 p. (lire en ligne), p. 8-9.
  3. Père Anselme, Histoire généalogique de la maison royale de la France et des grands officiers de la couronne, t. 1, , 56 p. (lire en ligne), p. 209
  4. a et b (en) Charles Cawley, « France capetian kings », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016 (consulté le 24 octobre 2018).
  5. a et b Deuffic 2009, p. 129.
  6. Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 243-245
  7. « le château de Montbron » (consulté le 26 octobre 2018).

Voir aussiModifier

Bibliographie complémentaireModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :