Ouvrir le menu principal

Marcello Venturi

écrivain et journaliste italien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Venturi.
Marcello Venturi

Marcello Venturi (né en 1925 à Seravezza, dans la province de Lucques, en Toscane, mort le 21 avril 2008 à Molare)[1] était un journaliste et écrivain italien, figure de proue du courant néo-réaliste de l'après-guerre, qui est certainement l'un des écrivains italiens parmi les plus importants de la seconde moitié du XXe siècle.

Sommaire

BiographieModifier

Personnalité marquante de la Résistance italienne - qui deviendra un des thèmes fondamentaux de sa première œuvre - Marcello Venturi était un écrivain prolifique, qui est resté fidèle, en plus d'un demi-siècle d'activité littéraire et au travers d'une vingtaine de livres, à marquer son attachement à raconter des histoires de « pauvres chrétiens », toujours du côté des plus faibles pour montrer leur grandeur souvent mal ou délibérément ignorée.

Ex-aequo avec Italo Calvino, il obtint un prix décerné par le quotidien L'Unità destiné à récompenser des histoires inédites se déroulant dans le milieu de la résistance. Ses histoires de cette période ont été recueillies en 1995 dans le livre Cinq minutes de temps (édité par Gargo & Gargo).

Venturi a alterné pendant de nombreuses années l'activité littéraire avec le journalisme.

Son roman le plus connu est certainement Bandiera bianca a Cefalonia, l'un des premiers textes qui - entre histoire et littérature - ont porté à l'attention du public le cas du « massacre de Céphalonie. » Publié initialement en 1963, le roman vient d'être réédité en 2004 par Mondadori.

Avec le livre Sconfitti sul Campo Marcello Venturi a remporté le Prix Stresa de la Fiction en 1982.

Une grande partie de ses romans sont situés en Toscane, dans la région des Apennins tosco-ligures, un territoire qu'il connaît depuis l'enfance.

De 1954 à 1957, il a vécu à Milan avec Anna Maria Ortese[2], écrivain, auteur de Angelici dolori (1937).

Marcello Venturi meurt le 21 avril 2008 à l'âge de 83 ans.

ŒuvresModifier

  • Il treno degli Appennini (1956)
  • L'ultimo veliero (1962)
  • Bandiera bianca a Cefalonia (1963, réédité en 2004)
  • Sconfitti sul Campo (1982)
  • Padrone dell'agricola (1979), prix Napoli
  • Cinque minuti di tempo (1995)

Notes et référencesModifier

  1. source
  2. Luca Clerici, Apparizione e visione: vita e opere di Anna Maria Ortese, 732 p., Mondadori, Milan, 2002. (ISBN 88-04-48937-5).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Francesco De Nicola, Les deux temps dans l'œuvre narrative néoréaliste de Marcello Venturi, in Littérature et cinéma néoréalistes : réalisme, réel et représentation de Michel Cassac, 352 pages, L'Harmattan, 2004, (ISBN 2-7475-6651-X)

Liens externesModifier