Ouvrir le menu principal
Marcella Lotti della Santa
Nom de naissance Marcella Lotti
Naissance
Décès (à 69 ans)
Activité principale Soprano
Style
Maîtres Alberto Mazzucato

Marcella Lotti della Santa (née en septembre 1831[1] - décédée le ), est une cantatrice italienne d'opéra qui s'est produite dans les années 1850. Elle est célèbre surtout dans son interprétation des héroïnes de Verdi. Elle épouse le baryton Luigi della Santa[2].

Sommaire

BiographieModifier

Marcella Lotti naît à Mantoue de Luigi Lotti et de Maria Gavioli[2]. Après un court séjour au couvent de Vimercate, dont elle sort aussi pour raison de santé, elle étudie le chant auprès d'Alberto Mazzucato à Milan et fait ses débuts à l'opéra en 1850 à Constantinople avec une troupe de comédiens italiens en créant le rôle d'Alice dans Robert le Diable de Meyerbeer. Elle devient bientôt l'une des sopranos les plus célèbres en Italie. Dès 1852 elle chante à La Scala[2] et au Teatro Carlo Felice. À La Scala elle fut particulièrement appréciée dans le rôle d'Odabella du Attila de Giuseppe Verdi. Elle se produit sur les scènes de Gênes, Bergame, Modène, Florence, Udine, Rome, Vérone, Parme, Ravenne, Vicenza ou Palerme[2].

Le , elle crée le rôle de Mina à la première mondiale d’Aroldo de Verdi pour l'ouverture du Teatro Nuovo de Rimini. En 1857-1858 elle est invitée au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg[2] et en 1860 au Her Majesty's Theatre de Londres[2]. Elle est très active au Teatro di San Carlo de Naples en 1862, 1866 et 1869-1870, chantant entre autres les rôles de Marguerite de Valois dans Les Huguenots et de la Princesse Eudoxie dans La Juive. Elle prend part aux créations de Virginia (en) de Saverio Mercadante (1866), Giovanna di Napoli d'Errico Petrella (1869), et de Gabriella di Vergy de Gaetano Donizetti (1869). Elle eut encore du succès à La Scala en 1863-1865.

Elle prend sa retraite vers 1870 pour s'occuper de sa famille. Elle meurt à Paratico à 69 ans.

RéférencesModifier

  1. C'est du moins la date préférée par (it) Carlo Schmidl, Dizionario universale dei musicisti, G. Ricordi & C., , p. 276 et wikipedia anglais, qui écarte aussi le prénom Marcellina, mais il faut noter que certains la font naître en septembre 1833, cf. (pt) Julio Cesar Machado, « Marcellina Lotti », Revista contemporanea de Portugal e Brazil, vol. 1,‎ , p. 565 (lire en ligne)
  2. a b c d e et f Francesco Regli, Dizionario biografico: dei più celebri poèti ed artisti melodrammatici, tragici e comici, maestri, concertisti, coreografi, mimi, ballerini, scenografi, giornalisti, impresarii, ecc. ecc. che fiorirono in Italia dal 1800 al 1860, Torino, E. Dalmazzo, , 592 p. (lire en ligne), p. 284

BibliographieModifier

  • (it) Carlo Schmidl, Dizionario universale dei musicisti, G. Ricordi & C., , p. 276
  • Francesco Regli, Dizionario biografico: dei più celebri poèti ed artisti melodrammatici, tragici e comici, maestri, concertisti, coreografi, mimi, ballerini, scenografi, giornalisti, impresarii, ecc. ecc. che fiorirono in Italia dal 1800 al 1860, Torino, E. Dalmazzo, , 592 p. (lire en ligne), p. 284

Liens externesModifier