Marc-Michel Rey

éditeur néerlandais d'origine genevoise
Marc-Michel Rey
RousseauJulie.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
AmsterdamVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Marc-Michel Rey est un éditeur et libraire né à Genève en 1720 et mort à Amsterdam en 1780 connu pour son rôle dans la diffusion des œuvres de philosophes français des Lumières tels que Rousseau, Voltaire, Diderot et d’Holbach[1].

BiographieModifier

 
Page de garde du « Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes » de Jean-Jacques Rousseau, édité par M.-M. Rey

Né de parents huguenots français originaires de Treschenu en Dauphiné et mariés à Genève en 1715, Marc-Michel Rey naît à Genève en 1720[1]. Il devient apprenti à partir de 1733 d'abord auprès de son parrain Marc Michel Bousquet, libraire à Genève chez qui son père a travaillé comme emballeur[1], puis chez le libraire Philippe Henri Hutter à Francfort-sur-le-Main et le termine en 1744 en revenant chez Marc Michel Bousquet. Il s'installe à Amsterdam, est admis à la corporation des libraires en 1746 et épouse en 1747 Elisabeth, fille du libraire Jean Frédéric Bernard dont il reprend le fonds[2].

Il se fait connaître par sa réimpression d'une version enrichie du Journal des savants et devient à partir de 1755 le plus important éditeur des Lumières. Il est le principal éditeur de Jean-Jacques Rousseau, et publie également et entre autres : Denis Diderot, Voltaire, D'Holbach et Marat. Il participe à l'édition du Supplément à l'Encyclopédie. Henri-Joseph Dulaurens travaille pour lui de 1761 à 1763.

N'ayant jamais vraiment maîtrisé le néerlandais, il fit partie du petit cercle francophone qui habitait la capitale des Provinces-Unies. Il meurt le à Amsterdam[2].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (Eisenstein 1997)
  2. a et b « Marc Michel Rey », sur www.bm-lyon.fr (consulté le 16 juillet 2019)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • J. Bosscha (éd.), Lettres inédites de Jean-Jacques Rousseau à Marc Michel Rey, Firmin-Didot frères, fils et Cie, 1858.
  • K.R. Gallas, Autour de Marc-Michel Rey et de Rousseau. In : Annales de la Société Jean-Jacques Rousseau, vol. 17 (1926) p. 73-90.
  • Jeroom Vercruysse, Voltaire et Marc Michel Rey. In : Studies on Voltaire and the eighteenth century ; 58 Vol. 2 (1967) p. 1707-1763. Transactions of the international congress on the Enlightenment = Compte rendu du congrès international sur le siècle des Lumières
  • Jeroom Vercruysse, Marc-Michel Rey et le livre philosophique. In : Literaturgeschichte als geschichtlicher Auftrag : in memoriam Werner Krauss, Berlin, Akademie-Verlag, 1978, nr 5. P. 149-156.
  • Jeroom Vercruysse, Typologie de Marc-Michel Rey, Wolfenbütteler Schriften zur Geschichte des Buchwesens, IV, 1981, pp. 167-185.
  • Jeroom Vercruysse, Marc-Michel Rey, libraire des lumières. In : Histoire de l'édition française. II, Le livre triomphant : 1660- 1830, Paris, Promodis, 1984. P. 322-323.
  • Maurice William Cranston, The noble savage : Jean-Jacques Rousseau, 1754-1762, University of Chicago Press, (ISBN 0-226-11864-9, lire en ligne).
  • Elizabeth L. Eisenstein, « The Libraire-Philosophe : Four Sketches For A Group Portrait », dans Frédéric Barbier, Annie Parent-Charon, François Dupuigrenet Desroussilles... [et al.], Le livre et l'historien : études offertes en l'honneur du Professeur Henri-Jean Martin, Genève, Droz, coll. « Histoire et civilisation du livre » (no 24), , XVII-817 p. (ISBN 9782600001984, notice BnF no FRBNF36181237, lire en ligne), p. 544-545
  • Paul Henri Thiry d'Holbach, Histoire critique de Jésus Christ, ou, Analyse raisonnée des Évangiles, Librairie Droz, (ISBN 2-600-00231-6, lire en ligne).
  • Georges Bonnant, Le livre genevois sous l'Ancien Régime, Librairie Droz, (ISBN 2-600-00306-1, lire en ligne)
  • Correspondence of Marc-Michel Rey : 1747-1778. Amsterdam, The Netherlands : Bibliotheek van de Koninklijke Vereniging van het Boekenvak, 1999 (11 microfiches).
  • Dominique Varry, « Une collaboration à distance : Jean-Jacques Rousseau et Marc-Michel Rey », dans L'écrivain et l'imprimeur, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 9782753547155, lire en ligne)
  • Antony Mckenna et Fabienne Vial-Bonacci, « Les manuscrits clandestins dans les papiers de Marc-Michel Rey », La Lettre clandestine, Classiques Garnier « La littérature philosophique clandestine dans les correspondances », no 23,‎ , p. 25-46 (ISSN 1242-3912, lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • Le projet Marc-Michel Rey propose au public la correspondance, les archives de librairie et les archives familiales de Marc-Michel Rey.