Marc-Antoine de La Rovère

évêque d'Agen

Marc-Antoine de La Rovère, ou Antonio della Rovere, mort à Turin en 1538, est un prélat italo-français du XVIe siècle . Il est un neveu de son prédécesseur Léonard de La Rovère, par sa mère, et le frère de l'archevêque de Turin, Giovanni Francesco della Rovere.

Marc-Antoine de La Rovère
Fonction
Évêque
Biographie
Décès
Activité

BiographieModifier

Il est nommé au siège d'Agen sur la résignation de son oncle, le . Son oncle, dans son acte de résignation de l'évêché, s'était réservé l'administration de celui-ci, et par précaution avait obtenu une bulle du pape qui le nommait à cet évêché si son résignataire venait à mourir avant lui.

Marc-Antoine de la Rovère avait été auparavant prévôt de la cathédrale de Turin.

Aussitôt nommé, le nouvel évêque signa une procuration, le , nommant deux procureurs chargés de prendre possession de l'évêché en son nom. L'un d'eux, Jean Valeri s'est alors rendu à Villeneuve-sur-Lot où le sénéchal d'Agenais et le chapitre s'étaient réfugiés pour se protéger de la peste qui sévissait à Agen. Le chapitre fit savoir que les documents présentés n'étaient pas habituels en France et que leur réception serait examinée à la prochaine réunion capitualire.

Après la mort de son oncle, Marc-Antoine a envoyé de Rome une nouvelle procuration datée du à Jean Valeri. Il a alors pu entrer en fonction le  : Moi Jean Valeri, clerc et notaire du diocèse d'Yvrée, Piémontais de nation ... j'ai commencé à administrer les affaires de l'évêché, le mercredi vingt-unième jour du mois de novembre de la dite année mil cinq cent vingt.

Le nouvel évêque a fait son entrée solennelle à Agen le . Il avait alors 25 ans.

Il n'a pas laissé de marques particulières. Joseph Scaliger a noté dans la vie de son père Jules César Scaliger arrivé à Agen en 1525, qu'il était très bon et très pieux.

Il est finalement resté peu de temps présent à Agen. Pour Argenton, il ne serait resté que 6 ans, il était présent au concile de Bordeaux du . L'abbé Barrère a constaté sa présence à Hautefage en 1530.

Il est mort à Turin en 1538.

SourcesModifier