Manuel Quintas de Almeida

militaire et homme politique santoméen

Manuel Quintas de Almeida, né en 1957 sur l'île de São Tomé au Portugal (actuel territoire de Sao Tomé-et-Principe) et mort le à Lisbonne au Portugal, est un officier et homme politique santoméen.

Manuel Quintas de Almeida
Illustration.
Fonctions
Président de la Junte de Salut national de la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe

(6 jours)
Prédécesseur Miguel Trovoada
(président de la République)
Successeur Miguel Trovoada
(président de la République)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance São Tomé (Portugal)
Date de décès (à 49 ans)
Lieu de décès Lisbonne (Portugal)
Nationalité Santoméenne
Parti politique MLSTP
Diplômé de Escola Comandante Benedito, école d'artillerie angolaise
Profession Militaire
Religion Catholicisme

Manuel Quintas de Almeida
Chefs d'État santoméens

BiographieModifier

Dans les années 1970, Manuel Quintas de Ameida est un membre du parti politique social-démocrate Mouvement pour la libération de Sao Tomé-et-Principe. Formé dans l'artillerie de surface à l'Escola Comandante Benedito à Luanda en Angola en 1978, il devient membre de la garde présidentielle du président Manuel Pinto da Costa, capitaine de l'artillerie des forces armées puis lieutenant[1].

Du au , il est président de la Junte de Salut national de Sao Tomé-et-Principe. Il obtient le pouvoir par un coup d'État et chasse Miguel Trovoada, alors président de la république démocratique de Sao Tomé-et-Principe. À la suite d'un accord, il lui redonne le pouvoir six jours plus tard.

Après la tentative de coup d'État, il obtient le brevet de commissaire. Il meurt en 2006 au Portugal pour des raisons de santé[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (pt) « Morreu Manuel Quintas de Almeida » (version du 15 mars 2007 sur l'Internet Archive), sur Jornal de São Tomé e Principe, 28 décembre 2006.