Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Costa.
Manuel Costa
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes professionnelles
1941-1943Barcelone FC
1944RCD Español
1945UD Sans
1946Galindo-UC García
1947Galindo-Tabay
1947-1948Santamaria
1948Galindo

Manuel Costa (né le à Vilafranca del Penedès) est un coureur cycliste espagnol, professionnel de 1941 à 1949. Auteur de deux succès chez les professionnels, il s'est surtout distingué en portant durant onze jours le maillot de leader sur le Tour d'Espagne 1946, qu'il termine à la quatrième place. Il réédite un exploit semblable sur l'édition 1947, où il finit à la deuxième place du classement général, après dix jours passés en leader[1],[2].

BiographieModifier

En 1943, Manuel Costa remporte une étape et termine septième du Tour de Catalogne. Pour sa première participation, il se classe onzième du Tour d'Espagne en 1945.

Jusqu'alors peu connu, il se révèle lors du Tour d'Espagne 1946, qu'il court en indépendant. Après une échappée sur la cinquième étape à Grenade, il prend le maillot de leader avec plus de 20 minutes d'avance sur les deux favoris de la course, Dalmacio Langarica et Julián Berrendero, et le conserve pendant onze jours. Attaqué de toutes parts, il chute et écope d'une pénalité de 10 minutes pour changement de vélo non autorisé lors de la quinzième étape, entre Bilbao et Santander. Il parvient tout de même à conserver la tête du général, mais avec moins de deux minutes d'avance sur le futur vainqueur Dalmacio Langarica. Détrôné le lendemain, il termine finalement au pied du podium final à Madrid (4e)[1],[2].

En 1947, Manuel Costa manque de créer l'exploit sur le Tour d'Espagne. Comme l'année suivante, il prend la tête du général après une échappée à Santander, où, après plus de 200 kilomètres en solitaire, il se fait rattraper puis devancé au sprint par l'Italien Felix Adriano, au terme d'une étape difficile. Au long contre-la-montre du second secteur de la seizième étape, entre Luarca et Ribadeo, il s'écroule et perd plus de 8 minutes sur son plus proche rival Édouard Van Dyck, qui se rapproche à seulement 15 secondes. Ce dernier, victime de plusieurs crevaisons lors de la dix-neuvième étape, perd près de 2 minutes sur le coureur catalan à l'arrivée de Vigo. Tout se joue alors sur le dernier contre-la-montre de 47 kilomètres disputé entre Astorga et León, deux jours avant l'arrivée à Madrid. Malgré une prestation plutôt honorable, Manuel Costa ne peut conserver ses 2 minutes et 12 secondes d'avance sur le coureur belge Édouard Van Dyck, vainqueur de l'étape à plus de 45 km/h de moyenne. À Madrid, il réalise tout de même la meilleure performance de sa carrière en terminant deuxième du classement général[1],[2].

Il participe une dernière fois au Tour d'Espagne en 1948, qu'il termine à la sixième place. La même année, il gagne une étape et termine troisième du Tour de Tarragone. Après une dernière saison en individuel, il met un terme à sa carrière en 1949.

PalmarèsModifier

Résultats sur le Tour d'EspagneModifier

4 participations

  • 1945 : 11e
  • 1946 : 4e,   leader pendant 11 jours
  • 1947 : 2e,   leader pendant 10 jours
  • 1948 : 6e

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (es) Juan Gutiérrez, « A Manuel Costa se le escapó la Vuelta dos años seguidos », sur as.com,
  2. a b et c (es) « Manuel Costa, la astucia hecha ciclista », sur planetaciclismomagazine.com,

Liens externesModifier