Manubrium sternal

partie supérieure du sternum
Manubrium sternal
Image dans Infobox.
Détails
Élément de
Éléments constitutifs
Identifiants
Nom latin
Manubrium sterniVoir et modifier les données sur Wikidata
MeSH
D008371Voir et modifier les données sur Wikidata
TA98
A02.3.03.002Voir et modifier les données sur Wikidata
TA2
1130Voir et modifier les données sur Wikidata
FMA
7486Voir et modifier les données sur Wikidata

Le manubrium sternal est la partie supérieure du sternum.

Les articulations du manubrium.
Forme de manubrium

DescriptionModifier

Le manubrium sternal est situé au dessus du corps du sternum auquel il est relié par une synchondrose.

Il a une forme trapézoïdale. Sa grande base mesure de 5 à 6 cm, sa petite base mesure 2 cm pour une hauteur de 4,5 cm et une épaisseur de 1 à 1,2 cm.

Il présente quatre bords et deux faces.

Bord supérieurModifier

Le bord supérieur présente médialement l'incisure jugulaire, concave vers le haut, qui est palpable entre les deux clavicules. De part et d'autre de cette incisure se trouvent les incisures claviculaires orientées en haut et en dehors recevant les clavicules en formant les articulations sterno-claviculaires[1].

Le bord antérieur de l'incisure jugulaire est une zone d'insertion de l'aponévrose cervicale superficielle et son bord postérieur celle de l'aponévrose cervicale moyenne.

Bords latérauxModifier

Les deux bords latéraux présentent en haut et en bas deux encoches recevant les deux premiers cartilages costaux et formant les deux premières incisures costales du sternum.

Bord inférieurModifier

Le bord inférieur est recouvert d'une fine couche de cartilage pour l'articulation avec le bord supérieur du corps du sternum : la synchondrose manubrio-sternale. La jonction avec le corps forme un angle saillant appelé angle sternal palpable sous la peau[1].

Face antérieureModifier

La face antérieure reçoit le long des bords latéraux l'insertion des muscles grands pectoraux et dans sa partie supéro-externe s'insère le chef médial du faisceau superficiel du muscle sterno-cléido-mastoïdien. Au dessus de cette dernière insertion, est fixé le ligament sterno-claviculaire antérieur.

Face postérieureModifier

La face postérieure est une zone d'insertion du ligament sterno-péricardique supérieur relié au péricarde médialement en bas. en remontant et latéralement on trouve les paires d'insertions des muscles sterno-thyroïdiens, de muscles sterno-hyoïdiens et des ligaments sterno-claviculaires postérieurs.

EmbryologieModifier

Le manubrium sternal a son propre point d'ossification au sein de la lame cartilagineuse à l'origine du sternum.

Il peut exister occasionnellement deux petits centres dits épisternaux, qui font leur apparition de part et d'autre de l'échancrure jugulaire et le point principal d'ossification peut être dédoublé.

Aspect cliniqueModifier

L'angle sternal est palpable sous la peau et donne un repère anatomique en regard du deuxième cartilage costal et au niveau du disque intervertébral entre la quatrième et la cinquième vertèbre thoracique.

Une luxation manubrio-sternale est rare et peut se produire dans des situations équivalentes à la fracture du sternum. Elle peut être favorisé par la présence d'arthrite[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Saladin, Kenneth S., Anatomy and Physiology: The Unity of Form and Function, Fifth Edition, New York, NY, McGraw-Hill, (ISBN 978-0-07-352569-3, lire en ligne), 266
  2. El Ibrahimi, Sbai, Kanjaa et Shimi, « Traumatic manubriosternal dislocation: A new method of stabilization postreduction », Journal of Emergencies, Trauma, and Shock, vol. 4, no 2,‎ , p. 317–319 (PMID 21769224, PMCID 3132377, DOI 10.4103/0974-2700.82237)