Ouvrir le menu principal

Manoel Tobias

joueur de futsal brésilien

Manoel Tobias
Image illustrative de l’article Manoel Tobias
Manoel Tobias en 2016.
Biographie
Nom Manoel Tobias da Cruz Júnior
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilien
Naissance (48 ans)
Lieu Salgueiro (Pernambouc)
Taille 1,79 m (5 10)[1]
Période pro. 1990 - 2007
Poste Ailier droit[1]
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1990 Drapeau : Brésil Candelas
1991 Drapeau : Brésil Votorantim
1992-1993 Drapeau : Brésil Banfort
1994 Drapeau : Brésil Impacel
1995 Drapeau : Brésil Enxuta
1996 Drapeau : Brésil Grêmio
1996-1997 Drapeau : Brésil Inter/Ulbra (pt)
1998-1999 Drapeau : Brésil Atletico Mineiro futsal
2000-2001 Drapeau : Brésil Vasco da Gama futsal
2001-2002 Drapeau : Brésil Malwee/Jaraguá (en)
2002-2007 Drapeau : Espagne FS Cartagena (en)
2007 Drapeau : Brésil SC Ulbra (pt)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1991-2002 Drapeau : Brésil Brésil 302 (278)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Manoel Tobias da Cruz Júnior, né le 19 avril 1971 à Salgueiro (Pernambouc) est un joueur de futsal international brésilien des années 1990-2000.

Manoel Tobias est considéré comme l'un des meilleurs et des plus importants joueurs du monde du futsal. Champion du monde FIFA en 1992 et 1996, Manoel est élu meilleur joueur du monde en 2000, 2001 & 2002 ainsi que meilleur joueur des Coupes du monde 1996 et 2000.

Lors de la première dizaine de saison de sa carrière, Manoel change de club brésilien presque chaque saison. En 2002, il s'installe dans le club espagnol du FS Cartagena (en)[2] où il reste cinq ans.

BiographieModifier

 
Manoel Tobias en 2016.

Le footballeur Zico est son idole[2].

Il commence sa carrière senior en 1990 à Candelas, pour passer à Votorantim l'année suivante et Banfort en 1992. Dès ses 18 ans, Manoel Tobias intègre l'équipe du Brésil de futsal[1], il est sacré champion sud-américain puis champion du monde en 1992. En 1993, il remporte le championnat brésilien et la Copa América pour les clubs puis passe à l'Impacel en 1994, avec qui il conserve son titre de champion du Brésil (son troisième).

Fin 1995, Tobias est invité à intégrer le Grêmio Foot-Ball Porto Alegrense, club de football à onze, par son entraîneur Luiz Felipe Scolari. En quatre mois, début 1996, la joueur prend part aux rencontres et marque contre Caxias lors d'une victoire 3-1. Cependant, la performance est inférieure à ce qu'il fait en futsal, où il est déjà considéré comme le meilleur au monde à l'époque[3].

En 1995, il rejoint l'Enxuta pour un nouveau titre de champion du Brésil. Il devient aussi champion du monde des clubs. L'année suivante, il commence ses deux ans à l'Inter / Ulbra (pt), et remporte une seconde Coupe du monde FIFA. À l'issue de la compétition, il est sacré meilleur buteur et élu meilleur joueur. À la fin d'une année 1996 exceptionnelle, Manoel remporte le prix de joueur de l'année. En 1997, il continue sur sa lancée en remportant la Copa América avec le Brésil.

Passé en 1998 à l'Atletico Mineiro, il n'obtient pas de bons résultats au niveau du club, mais remporte une nouvelle Copa América avec l'équipe nationale. Au bout d'un an et demi à Vasco da Gama, il passe à Malwee/Jaraguá (en), où il n'obtient pas de grands résultats avec l'équipe. Manoel fait également partie de la sélection du Brésil au Guatemala pour la Coupe du Monde de 2000 qui perd sa couronne mondiale.

En 2002, il quitte son pays pour intégrer le club espagnol du FS Cartagena (en), jusqu'en 2007.

En 2007, le champion brésilien revient au Sports Club Ulbra (pt) où il termine sa carrière le 24 septembre 2007. Après sa carrière, il souhaite ouvrir son école de futsal[2].

En mars 2010, Falcao dépasse Manoel Tobias, en tant que meilleur buteur brésilien de l'histoire du futsal, grâce à sa 279ème réalisation[4].

Le 29 janvier 2013, Manoel Tobias est confirmé comme assistant du nouvel entraîneur de l'équipe nationale brésilienne de futsal, Ney Pereira, en remplacement de Marcos Sorato[5].

Style de jeuModifier

Manoel Tobias est réputée pour une habileté hors du commun, ainsi qu'une qualité de passe et une puissance de frappe élevées[3].

StatistiquesModifier

PalmarèsModifier

Avec la sélection brésilienne, Manoel Tobais est double champion du monde FIFA en 1992 et 1996. Avant cela, il remporte le championnat Pan-américain 1991 et Sud-américain 1992. Par la suite, lui et son équipe remportent la Copa América en 1996 et 1997[2].

En club, il remporte notamment quatre titres de champion du Brésil (1991, 1993, 1994 et 1995), la Copa América des clubs 1993 et la Coupe du monde des clubs en 1995 puis 2001[2].

Notes et référencesModifier

Ressource relative au sport  :
  1. a b et c (pt) « Site officiel », sur manoeltobias.com (consulté le 15 mars 2018)
  2. a b c d et e (en) « Manoel Tobias Da Cruz Jr. », sur futsalplanet.com (consulté le 15 mars 2018)
  3. a et b (pt) « Manoel Tobias trocando o tênis pela chuteira no Grêmio », sur ocuriosodofutebol.com (consulté le 15 mars 2018)
  4. « Frustration, faiblesses et futsal en folie », sur FIFA.com, (consulté le 23 mars 2018)
  5. (pt) « Ex-jogador Manoel Tobias vira auxiliar técnico para olhar base do futsal », sur esportes.estadao.com, (consulté le 15 mars 2018)