Manica (Mozambique)

Manica
Manica (Mozambique)
Salle du conseil municipal de Manica
Administration
Pays Drapeau du Mozambique Mozambique
Province Manica
Maire Raimundo Manuel Quembo
Indicatif téléphonique +258 251
Démographie
Population 36 124 hab. (2007)
Densité 441 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18° 56′ 04″ sud, 32° 52′ 32″ est
Altitude 667 m
Superficie 8 200 ha = 82 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Mozambique
Voir sur la carte administrative du Mozambique
City locator 14.svg
Manica
Sources
(en) « Mozambique », sur citypopulation.de (consulté le ); (pt) « Município de Manica », sur anamm.org.mz (consulté le )

Manica est une ville du Mozambique située dans la province de Manica, près de la frontière avec le Zimbabwe. Il s'agit du chef-lieu du district de Manica. En 2007, elle comptait 36 124 habitants[1].

Cette ville est historiquement connue pour ses exploitations aurifères qui firent converger des prospecteurs aux origines différentes[2].

ToponymieModifier

Le mot Manica provient de l'association des mots Ma et Nyica dans un dialecte local, désignant des gens attachés à leur terre ou à leur foyer[2].

ÉconomieModifier

Une partie importante de la population dépend de l'économie informelle et de l'agriculture de subsistance. Ainsi, en 2010, le PNUEH n'y recensait que 3 usines et 200 emplois déclarés, administrations publiques comprises[3]. Toutefois, le secteur minier présente un potentiel économique substantiel.

InfrastructuresModifier

La ville est desservie par l'autoroute no 6 et par le Chemin de fer Beira-Bulawayo. Elle alimentée en électricité par la centrale hydroélectrique du barrage de Chicamba[3].

 
Rue principale de Manica

Personnalités liées à la communeModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « Mozambique », sur citypopulation.de (consulté le )
  2. a et b (pt) « Município de Manica », sur anamm.org.mz (consulté le )
  3. a et b (en) ONU-Habitat, Mozambique cities profile - Maputo, Nacala and Manica, (ISBN 978-92-1-132267-5, lire en ligne), p. 32
  4. (en) « Archbishop Jaime Pedro Gonçalves », sur catholic-hierarchy.org (consulté le )