Ouvrir le menu principal

Maison des Musiciens

maison à Reims (Marne)
Hôtel des Comtes de Champagne
Maison.des.musiciens.Reims.png
Les fenêtres du rez-de-chaussée du 18 :
le harpiste et le joueur de viole
- dessin de Viollet le Duc
Présentation
Type
XIIIe siècle
Propriétaire
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
22 rue de TambourVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La Maison des musiciens ou encore la maison des ménétriers est un ensemble architectural classé situé à Reims[1].

Sommaire

SituationModifier

Elle se trouvait aux n° 18 et 20 de la rue de Tambour, mais avec les destructions de la Première Guerre mondiale elle fut détruite. La façade, démontée en 1917 fut en partie sauvée, elle fut remontée dans une salle du musée Saint-Remi.

 
La façade du premier étage restituée

BâtimentsModifier

La maison est attestée dès le XIIIe siècle. Sur une cave commune au 18 et 20, s'élevait un bâtiment de deux étages avec des mansardes. Elle devrait son nom à la ressemblance avec celle de Saint-Julien-des-Ménétriers de Paris[2]. Le premier étage avait quatre fenêtres rectangulaires et cinq niches dans des trumeaux où se logeaient autant de personnages plus grands que nature.
En rez-de-chaussée se trouvaient des échoppes dans des fenêtres étroites et en arcs en plein-cintre, avec un large porche de même structure.

La maison des comtes de ChampagneModifier

 
Salle au rez-de-chaussée,
porte d'entrée

Le n° 22 de la rue faisait continuité dans le style. Il a été moins bien conservé et l'état actuel est celui dû à une restauration qui s'approche de l'harmonie d'origine en reconstituant les fenêtres Renaissance et les arrondis des porches, des bancs à l'intérieur des fenêtres, des statues sur les tours de fenêtre et une cheminée. Lacourt fut le premier à parler de la maison des comtes de Champagne[3] bien que rien n'atteste dans les archives que les comtes aient eu une demeure dans cette rue elle est appelée maison dite du palais royal au XIXe siècle. Elle a appartenu à Nicolas Razulet, vicomte de Saulx-Saint-Rémi en 1703, mais en dehors de cette parenthèse elle était une demeure de bourgeois de la ville. La maison est actuellement la propriété de la société de champagne Taittinger et sert lors d'événements culturels.

La façade sur la rue a été classée en 1923[1] et celle sur la cour en 1933.

Voir

SituationModifier

 
Rue du Tambour, relevé des façades avant les restaurations du n°22 fin XIXe siècle et les destructions des n° 18 et 20 pendant la Première Guerre mondiale

Elles faisaient partie au XIVe siècle du Quarré de la Grant Marche [4], de la rue Vicus Monetarium dans un nécrologue[5] du XIIIe siècle et rue des Monnoyers dans un registre de 1322[6]. Il ne reste dans cette rue que la maison des comtes de Champagne mais elle reprend la cour et l'emplacement de celle des musiciens. Pour observer les cinq musiciens en situation il faut se rendre au musée où le premier étage est restitué.

CourModifier

Elle est réaménagée avec une partie pavée, derrière la maison des comtes de champagne et un espace de verdure, derrière la maison des ménétriers et communique avec le musée-hôtel Le Vergeur.

Notes et référencesModifier

 
La maison des musiciens à droite et celle des comtes de Champagne à gauche, au sortir de la Grande Guerre.
  1. a et b Notice no PA00078813, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Voyage dans l'ancienne France, Champagne, p 195
  3. Lacourt, sur la maison : In Varin, Architecture administrative de Rheims, T1, p. 722-724.
  4. Varin, arch. Legis. de Reims, Statuts, t1, p98
  5. Archives de l'hôtel-dieu de Reims B52
  6. arch. de Reims, Sacre des rois, liasse 3, reg in 4, p. 24

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier