Ouvrir le menu principal

Mahou-San Miguel
logo de Mahou-San Miguel
Siège de la compagnie Mahou-San Miguel

Création 2000
Forme juridique Société anonyme
Siège social Madrid (Espagne)
Activité Brasserie
Produits San Miguel
Cervezas Alhambra
Cervezas Anaga
Filiales Aguas Solán de Cabras, S.A. (d)
Site web Grupo Mahou-San Miguel

Le groupe Mahou-San Miguel est l'une des trois plus grandes brasseries espagnoles avec Heineken Espagne et Damm[1].

Sommaire

HistoireModifier

En 2000, le groupe Mahou, qui possède déjà 30 % des parts des brasseries San Miguel, rachète les 70 % restants à Danone pour la somme de 330 500 000 euros. Mahou prend le nom de Mahou-San Miguel et devient ainsi la plus importante brasserie de capitaux exclusivement espagnols. En 2004, le groupe acquiert les Cervezas Anaga, et en 2007 les Cervezas Alhambra. En 2010, il acquiert le fabricant d'eau minérale Solán de Cabras afin de diversifier ses activités[2]. Le groupe emploie environ 3 200 personnes.

TechniquesModifier

Pour l'extraction des malts, lors de la fabrication des bières, les usines du groupe utilisent la technique des fluides supercritiques[3] .

Marques du groupeModifier

BièresModifier

  • Mahou Cinco Estrellas
  • Mahou Clásica
  • Mahou Negra
  • Mixta Shandy
  • Mahou Light
 
Publicité Mahou à Madrid.
  • San Miguel Especial
  • San Miguel 1516
  • San Miguel Eco
  • Selecta XV
  • Reina
  • Sureña
  • Alhambra Especial
  • Alhambra Lager Especial
  • Alhambra Reserva 1925
  • Alhambra Negra
  • Mezquita

Bières sans alcoolModifier

  • Laiker (depuis 2011, Mahou Sin)
  • San Miguel 0,0 %
  • San Miguel 0,0 % Manzana
  • San Miguel 0,0 % Limón
  • Mixta Shandy
  • Alhambra Sin
  • Shandy de Alhambra

Notes et référencesModifier

  1. (es) Miguel Allende, « La compra de Cervezas Alhambra permitirá a Mahou luchar por liderar el mercado nacional », sur ideal.es (consulté le 21 avril 2012)
  2. (es) « Mahou-San Miguel compra Solán de Cabras », sur larazon.es (consulté le 21 avril 2012)
  3. M. P. Fernández , J. F. Rodriguez , M. T. García , A. de Lucas , and I. Gracia, Ind. Eng. Chem. Res., 2008, 47 (5), pp 1614–1619, DOI:10.1021/ie0708529.

Voir aussiModifier

Source de la traductionModifier