Magnus Romeo

cheval de saut d'obstacles

Magnus Romeo (né en 2001) est un étalon de robe baie, inscrit au stud-book du Selle argentin, monté en saut d'obstacles par le cavalier argentin Martin Mallo, puis par Clarissa Crotta, Beat Mändli, et enfin par le cavalier international allemand Hans-Dieter Dreher. Ce fils de Royal Feu remporte notamment le Grand Prix du Jumping international de Bordeaux en 2013.

Magnus Romeo
WPT2013-CSI5-01-HansDieter Dreher-Magnus Romeo-2.JPG
Informations
Espèce
Race
Couleur
Bai foncé (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sexe
Date de naissance
Père

HistoireModifier

 
Magnus Romeo monté par Hans-Dieter Dreher lors du CSI-5* de Wiesbaden en 2011.

Il naît en 2001[1] en Argentine[2], à l'élevage de Patricia Peralta Ramos[3]. Sa carrière débute dans ce pays : sacré vice-champion des étalons de sport argentins à l'âge de 3 ans, puis de nouveau vice-champion à 6 ans, enfin champion national à 7[4], il accède aux épreuves internationales de saut d'obstacles avec le cavalier Martin Mallo[1]. Il se fait remarquer grâce à son double sans-fautes lors de la Coupe des Nations de Wellington[4].

Début 2009, il est récupéré par la suissesse Clarissa Crotta[1].

DescriptionModifier

Magnus Romeo est un étalon de robe bai foncé, inscrit au stud-book du Selle argentin selon le site de la Fédération équestre internationale[1] et la WBFSH. Titulaire d'un passeport argentin[5], il est cependant indiqué comme un cheval Hanovrien sur le site officiel de Hans-Dieter Dreher[6]. Il toise 1,72 m[3]. Il dispose d'une excellente technique de saut et présente de bons réflexes[4].

PalmarèsModifier

Il est 65e du classement mondial des chevaux d'obstacle établi par la WBFSH en [7].

  •  : vainqueur du Grand Prix du Jumping international de Bordeaux[8].
  • 2013 : vainqueur de la Hickstead Nations Cup, 3e place du Grand Prix de Wiesbaden.
  • 2015 : vainqueur du Grand Prix des Classiques Ichenheim

PedigreeModifier

Magnus Romeo est un fils de l'étalon Selle français Royal Feu et de la jument argentine Soy Happy, par le Zangersheide Hans Anders Z[1].

Origines de Magnus Romeo[2]
Père
Royal Feu
1983 -
Selle français
Bai-brun, 1,70 m
Lord Gordon
1977 -
Selle français
Almé
1966 Selle français A
Ibrahim
Girondine
Taviane
1963 Selle français A
Brûle Tout
Effluviane
Neurine
1979 -
Selle français
Laudanum
1967 Pur-sang
Boran
Monta Bella
Ramona
1961 Selle français A
Casoar
Haute Rive
Mère
Soy Happy
1996 -
Selle argentin
Hans Anders Z
1991 -
Zangersheide
Acord II
1987 Holsteiner
Ahorn Z
Ribecka
Calipa Z
1986 Hanovrien
Cor de la Bryère
Ratina Z
Weltgotthard Lollipop
1987 -
Selle argentin
Weltgotthard
1981 Selle argentin
Welt As
Rudore KII
Estampita
1980 Selle argentin

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) « Magnus Romeo », sur FEI.org (consulté le 19 mars 2019).
  2. a et b (en) « Magnus Romeo », sur HorseTelex (consulté le 19 mars 2019).
  3. a et b « Magnus Romeo », sur studbook.cheval-suisse.com, Cheval Suisse (consulté le 28 avril 2019).
  4. a b et c (en) « Stud Grenzland - Horse details - Stallions - 18-years old Stallion by ROYAL FEU », sur gestuet-grenzland.de (consulté le 28 avril 2019).
  5. « Magnus Romeo », sur www.globalchampionstour.com, LONGINES GLOBAL CHAMPIONS TOUR (consulté le 28 avril 2019).
  6. (de) « Magnus Romeo », sur www.hans-dieter-dreher.de, Hans Dieter Dreher (consulté le 28 avril 2019).
  7. (en) « FEI WBFSH World Ranking List - Jumping Studbook », WBFSH, .
  8. Sébastien Roullier, « APRES CHANTILLY, HANS-DIETER DREHER ET MAGNUS ROMEO ILLUMINENT BORDEAUX », sur GrandPrix-replay.com, (consulté le 28 avril 2019)