Cor de la Bryère

étalon Selle français

Cor de la Bryère (né le , mort le ), surnommé Corde, est un étalon du stud-book Selle français, né en France en 1968, qui a eu une carrière de reproducteur internationale et une influence majeure sur un grand nombre de lignées de chevaux de sport, notamment celle du Holsteiner. Il est entre autres le père de Corrado I et de Corlandus.

Cor de la Bryère
Informations
Espèce
Race
Couleur
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Date de décès
Cause de décès
Cardiopathie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Taille
1,68 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Quenotte (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

HistoireModifier

Cor de la Bryère naît à l'élevage de Mme Thérèse Essayan, à La Bryère, un lieu-dit d'Yvré-le-Pôlin, le [1]. Elle a fait saillir sa jument Quenotte par le Pur-sang Rantzau, stationné au haras national de Saint-Lô. Cor de la Bryère naît déjà doté d'une bonne taille. Son éleveuse pense pouvoir le faire approuver comme étalon, et le présente au haras du Lion d’Angers, dont le directeur recommande le cheval à un étalonnier, pour M. Xavier Ribard, qui achète Cor de la Bryère pour 5 500 francs.

Cor de la Bryère est re-vendu en Allemagne en 1971 pour la somme de 8 000 francs, le Holsteiner Verband étant alors à la recherche de nouveaux étalons. Cette même année, il passe et remporte son test des 100 jours[2].

De 1971 à 1984, il est basé à Siethwende. En 1985, il est au haras de Zangersheide en Belgique. De 1986 à 1988, il est à Elmshorn, puis de 1989 jusqu'à sa mort en 2000 à Sollwittfeld. En 1998, Cor de la Bryère atteint l'âge de 30 ans. En son honneur, ses descendants de toute l'Europe sont conviés à Elmshorn.

Il est euthanasié le , à la suite d'un problème cardiaque[2].

DescriptionModifier

Cor de la Bryère est un étalon de robe baie, toisant 1,68 m[1].

OriginesModifier

Cor de la Bryère est un fils de l'étalon Pur-sang Rantzau, et de la jument Quenotte[3],[4]. Cette dernière est une jument de très grand modèle (1,70 m), typée carrossière.

Origines de Cor de la Bryère
Père
Rantzau
1946 - 1971
Pur-sang
Alezan, 1,65 m
Foxlight
1935 -
Pur-sang
Foxhunter
1929 Pur-sang
Foxlaw
Trimestral
Chouia
1925 Pur-sang
St. Just
Barka
Rancune
1940 -
Pur-sang
Cavaliere Darpino
1926 Pur-sang
Havresac
Chuette
Rockella
1936 Pur-sang
Bishop's Rock
Coquerelle
Mère
Quenotte
1960 -
Selle français
Bai, 1,70 m
Lurioso
1955 -
Selle Français
Furioso
1939 Pur-sang
Precipitation
Maureen
Riquette
1939 Demi-sang
Italien
Mignonne
Vestale du Bois Margot
1942 -
Demi-sang
Landau
1933 Demi-sang
Extravagant
Victoire
Kristine du Bois Margot
1932 Demi-sang
Clovis
Concurrente du Bois Margot

DescendanceModifier

Cor de la Bryère a une influence majeure sur les chevaux de sport allemands, en particulier les Holsteiner : il figure dans le pedigree d'environ 70 % des chevaux de ce stud-book. Parmi ses descendants, on compte Caletto I, Caletto II, Calando I, Corrado I, Corland et Corlandus.

Il est disponible à la reproduction en France de 1985 jusqu'à 2000[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Informations générales de COR DE LA BRYERE - Info chevaux », sur infochevaux.ifce.fr (consulté le 10 juin 2019).
  2. a et b « Cor de la Bryère », sur Stud For Life (consulté le 10 juin 2019).
  3. « Cor de la Bryère », sur allbreedpedigree.com (consulté le 11 juin 2019).
  4. « Cor de la Bryère », sur HorseTelex (consulté le 10 juin 2019).

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier