Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Madine et Lac de Madine.

Madine
Illustration
Caractéristiques
Longueur 18,8 km [1]
Bassin 107,1 km2 [1]
Bassin collecteur le Rhin
Débit moyen 1,01 m3/s (Bouillonville)
Régime pluvial
Cours
Source près du lieu-dit Fond de Vonvau
· Localisation Varneville
· Altitude 263 m
· Coordonnées 48° 52′ 20″ N, 5° 39′ 13″ E
Confluence le Rupt de Mad
· Localisation Bouillonville
· Altitude 208 m
· Coordonnées 48° 56′ 25″ N, 5° 50′ 32″ E
Se jette dans Rupt de Mad
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Meuse, Meurthe-et-Moselle
Régions traversées Grand Est

Sources : SANDRE, Géoportail

La Madine, est une rivière française qui coule dans les départements lorrains de la Meuse et de Meurthe-et-Moselle. C'est un affluent du Rupt de Mad en rive gauche, et donc un sous-affluent de la Moselle.

GéographieModifier

De 18,8 km de longueur[1], la Madine coule dans la région de la Woëvre. Elle naît dans une zone boisée (forêt de Gobessart), située à l'est de la petite localité de Varnéville, au sein du parc naturel régional de Lorraine. Elle se dirige d'emblée vers le nord-est, direction qu'elle maintiendra à peu près sans méandres jusqu'à son confluent avec le Rupt de Mad au niveau de la localité de Bouillonville.

Une importante retenue d'eau a été aménagée sur la Madine au début des années 1960. Celle-ci, destinée à alimenter la ville de Metz, a donné naissance au lac de Madine, devenu le lac le plus étendu de Lorraine. Ce lac est un important centre de tourisme et de détente. Il héberge aussi une faune aviaire remarquable, notamment d'oiseaux migrateurs.


Article détaillé : Lac de Madine.

Communes traverséesModifier

La Madine baigne les communes suivantes :

HydrologieModifier

Le module de la Madine, au confluent du Rupt de Mad vaut 1,01 m3/s pour un bassin versant de 107,1 km2[2]. La lame d'eau écoulée dans le bassin est de 297 millimètres, ce qui est assez abondant, mais modéré pour la Lorraine, un peu inférieur à celle de la moyenne de la France, tous bassins confondus, mais assez largement inférieur à celle de la moyenne du bassin français de la Moselle (445 millimètres à Hauconcourt, en aval de Metz[3] ). Son débit spécifique ou Qsp se monte à 9,43 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier