Métro de Nuremberg

Métro de Nuremberg
(de)U-Bahn Nürnberg
Image illustrative de l’article Métro de Nuremberg

Situation Nuremberg
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Type Métro
Entrée en service 1972
Lignes Cinq lignes :
Lignes du réseau U1, U2, U3, U11, U21
Réseaux connexes Tramway de Nuremberg

Image illustrative de l’article Métro de Nuremberg
Plan du réseau de transports en commun de Nuremberg.

Le métro de Nuremberg est le réseau de métro le plus récent d'Allemagne et forme avec la S-Bahn et le réseau de tramway de cette ville l'épine dorsale du système de transport en commun de Nuremberg et Fürth.

Il comporte aujourd'hui trois lignes.

Le métro de Nuremberg est construit et maintenu par la municipalité. La société d'exploitation est constituée par la société de transport de Nuremberg (VAG) et la société d'infrastructure de Fürth (INFRA) réunies dans la société de transports publics de l'agglomération de Nuremberg (VGN).

Le réseau de transport en public comprend également trois lignes de S-Bahn (RER).

HistoriqueModifier

 
La station Fürth Stadthalle

Les premiers plans pour un métro à Nuremberg sont lancés en 1925 lorsque l'ingénieur Oscar Freytag se prononce pour une construction souterraine de la Ludwigsbahn. On peut considérer que les prémices du métro datent de 1939 lorsque les tronçons du tramway de l'avenue Allensberger (Allersberger Straße) et de l'avenue de la Bavière (Bayernstraße) sont mis en souterrain. Ces aménagements, qui subsistent aujourd'hui, devaient éviter de perturber les défilés des troupes SS de la caserne toute proche ainsi que les rassemblements du parti.

En 1956, une première proposition de construction de métro émanant du professeur de Ulm Max Feuchtinger est repoussée par la municipalité. En 1963, la municipalité décide de construire un tramway souterrain sur proposition du professeur Walter Lambert. Fin 1965, la municipalité revient sur sa décision précédente et décide de construire un métro classique, revirement motivé par une décision similaire de la ville de Munich à la même époque. La première ligne devait suivre le tracé de la ligne de tramway n°1. Dès cette époques trois lignes sont prévues :

  • U1: Langwasser – Hauptbahnhof – Altstadt – Plärrer – Fürth
  • U2: Stein – Plärrer – Hauptbahnhof – Flughafen
  • U3: Wetzendorf – Friedrich-Ebert-Platz – Plärrer – Südstadt – Tiergarten.

Les travaux commencent en 1967 et le premier tronçon Langwasser Süd - Bauernfeindstraße (3,7 km) est inauguré en 1972.

Le réseauModifier

 
Plan du réseau
 
La station Opernhaus (Opéra)

Le réseau comporte 30,7 km de voies dont 25,2 sont souterraines, 4,5 km en surface et 1 km sur viaduc.

Lignes en serviceModifier

Ligne Parcours Mise en
service
Dernier
prolongement
Longueur
en km
Nombre de
stations
  Fürth Hardhöhe ↔ Langwasser Süd 1972 2007 18,5 27
  Flughafen/Airport ↔ Röthenbach 1984 1999 13,2 16
  Gustav-Adolf-Straße ↔ Nordwestring 2008 2017 8,1 13

La ligne U1 Langwasser Süd – Fürth HardhöheModifier

La ligne U1 est aujourd'hui la ligne la plus fréquentée. Elle comporte 26 stations et relie le quartier de Langwasser au Centre-Ville et à Fürth; les 17 km de la ligne sont parcourus en 34 minutes.

La ligne U2 Röthenbach – FlughafenModifier

La ligne U2 comporte 13 km de voies et 16 stations ; la durée du trajet et de 22 minutes. La ligne dessert plusieurs musées ainsi que des centres de loisirs comme le cinéma multi-salles Cinecittà.

Un projet d'automatisation de cette ligne est en cours. Depuis , plusieurs trains sont déjà automatisés. Il est prévu de faire circuler tous les trains en automatique à partir de . La ligne est donc la deuxième au monde à être convertie du pilotage manuel à l'automatisme intégral sans interruption du trafic (la première est la ligne D de Lyon en 1992) , suivie de près par la ligne 1 du métro de Paris.

La ligne U3 Friedrich-Ebert-Platz – Gustav-Adolf-StrasseModifier

 
Rame DT3

La ligne U3 comporte 7 km de voies et 11 stations. Cette ligne, ouverte en , est entièrement automatique. Elle doit être prolongée vers Gebersdorf et Nordwestring.

Le tronçon central de la ligne U3 (de Rothenburger Strasse à Rathenauplatz) est commun avec la ligne U2. Il a la particularité d'être le premier tronçon de ligne de métro au monde sur laquelle circulent à la fois des trains avec conducteurs (ceux de la ligne U2) et automatiques (ceux de la ligne U3).

FonctionnementModifier

Le métro de Nuremberg fonctionne de 4h50 du matin à minuit. Il y a une rame toutes les 3 à 7 minutes, le soir toutes les 10 minutes.

Les stationsModifier

 
La station Rennweg

Le métro dessert en tout 46 stations dont neuf font partie de la future ligne U3 (en comptant les stations qui desservent plusieurs lignes autant de fois).

Toutes les stations font 90 mètres de long et sont organisées autour d'un quai central sauf les stations Muggenhof et Stadtgrenze dont les voies sont encadrées par deux quais. Toutes les stations sont desservies par des escaliers mécaniques - ce qui est exceptionnel en Allemagne - permettant d'accéder aux sorties ou à une salle d'échanges.

La correspondance entre les lignes U1 et U2 est assurée aux stations Plärrer, où le changement se fait quai à quai, et à Hauptbanhof ou les deux lignes sont l'une au-dessus de l'autre.

Les ramesModifier

Les rames du métro de Nuremberg circulent sur une voie à l'écartement normal (1,435 m) et sont alimentées en 750 volts. La vitesse maximale est de 80 km/h (elle ne peut être atteinte que sur certaines portions du réseau).

Les voitures sont des motrices appartenant à quatre types : A, DT1, DT2 et DT3. Ce dernier modèle, sans conducteur, équipe la ligne U3. Deux motrices accouplées de manière permanente (ce sont en fait des demi-voitures) forment une double-motrice d'environ 37 mètres de long. Une double-motrice forme un train court alors qu'un train long est constitué de deux double-motrices; cette formation est la plus longue compatible avec la taille des stations (90 mètres).

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier