Ouvrir le menu principal

Métro de Chennai
Image illustrative de l’article Métro de Chennai
Rame du métro à la station Koyambedu.

Type Métro
Entrée en service 2015
Longueur du réseau 45,1 km
Lignes 2
Stations 32
Écartement des rails Voie normale (1,435 mm)
Exploitant CMRL
Site internet http://chennaimetrorail.gov.in/
Vitesse maximale 80 km/h
Réseaux connexes MRTS

Le métro de Chennai est le réseau de métro de Chennai (anciennement Madras) agglomération de 7,5 millions d'habitants et capitale de l'État de Tamil Nadu située au en Inde. Il compte deux lignes desservant 32 stations pour près de 45,1 km de réseau dont 36 km en souterrain et le reste en viaduc. La première ligne (« ligne bleue ») a été inaugurée en juin 2015 après 6 ans de travaux et la deuxième ligne (« ligne verte ») est entrée en servie en 2016. Les deux lignes ont été prolongées en plusieurs étapes entre 2016 et 2019. La construction de trois nouvelles lignes totalisant environ 119 kilomètres et desservant 126 stations est prévue.

HistoriqueModifier

 
construction de la station souterraine Anna Nagar Est.
 
Escalators à la station Alandur.

ContexteModifier

La ville de Chennai a une population d'environ 7,5 millions habitants en croissance constante. Elle dispose depuis les années 1930 d'un réseau de chemins de fer de banlieue comprenant trois lignes transportant quotidiennement 1,4 million de personnes en jour ouvré (2012)[1]. Ces lignes sont Chennai Central - Gummidipundi (48km, 16 stations), Chennai Central to Arakkonam (69 km, 29 stations) et Plage - Tambaram (30km, 18 stations). Le système de transport essentiellement routier est saturé aux heures de pointe et à compter du début des années 1990 plusieurs études sont menées à la demande des autorités locales pour tenter d'y remédier. [2].

Lancement du projetModifier

En 2003 une étude de faisabilité identifie 7 corridors présentant un potentiel pour l'implantation d'une ligne de métro. A la demande du gouvernement de l'État de Tamil Nadu le bureau d'études de la société exploitant le métro de Delhi produit en 2007 un rapport détaillant les tracés et les caractéristiques techniques. Une première phase portant sur la construction de deux lignes (lignes verte et bleue) totalisant 45,1 kilomètres est approuvé par la commission du plan du gouvernement central en avril 2008. Selon les estimations, les deux lignes devaient transporter quotidiennement ensemble environ 750 000 passagers par jour en 2016 et le taux de croissance de la fréquentation est d'environ 5% par an. Un emprunt est souscrit auprès des banques japonaises pour financer la réalisation des travaux de la première phase[2].

Caractéristiques techniques de la phase 1 (projet)Modifier

Les lignes verte et bleue de la première phase doivent être en souterrain dans la partie dense de l'agglomération et en viaduc sur le reste du réseau. La partie souterraine réalisée principalement par des tunneliers est à une profondeur minimale de 12 mètres. Une voie normale est choisie de préférence à la voie large en usage dans le réseau ferré indien pour être proche des standards mondiaux. Les rames circulent à une vitesse maximale de 80 km/h. La vitesse commerciale prévue est de 34 km/h. Les rames alimentées par caténaire en 25 kV comprennent 4 à 6 voitures climatisées avec une capacité maximale comprise entre 1038 et 1580 passagers. Le service doit être assuré 19 heures par jour (de 5 heures du matin à minuit). La construction de deux dépôts est prévue[2].

Construction des lignes de la phase 1Modifier

La construction des lignes verte et bleue débute en 2009. De nombreuses sociétés étrangères sont impliquées : Alstom fournit les rames, Siemens les installations électriques, Nippon Signal la billetterie. Les tunneliers sont fournis principale par des entreprises allemandes. La réalisation de tunnels débute en juillet 2012. Le premier tronçon de la ligne bleu entre en service opérationnel le 21 septembre 2016 tandis que le premier tronçon de la ligne verte est ouvert le 29 juin 2015. Cinq prolongements sont inaugurés entre 2016 et 2019.

Deuxième phaseModifier

Une deuxième phase doit porter le réseau à trois lignes supplémentaires pour 104 km et 104 stations. Le projet est début 2019 en attende d'un accord des autorités centrales.

RéseauModifier

 
Plan des lignes verte et bleue.

Le réseau de métro de Chennai comprend début 2019 deux lignes -la ligne verte et la ligne bleue - de longueur à peu près identique (23,1 km et 22 km) orientées sud-ouest/nord-est. Les deux lignes sont souterraines sur la partie desservant les zones les plus denses de l'agglomération (24 km) et sur viaduc sur le reste du tracé (22,1 km). Les deux lignes se croisent dans deux stations de correspondance : Central et Allandur. La signalisation est bilingue - tamoul (la langue parlée par les habitants de la ville) et anglais - avec dans certaines stations des indications en sanscrit. Les quais des stations, desservies en 2019 par des rames de 4 voitures, sont suffisamment longues pour recevoir des rames de 6 voitures[3].

source (maj : 15/3/2019) [3]
Ligne Date d'ouverture Terminus Longueur Nbre stations Date dernier
prolongement
Ligne bleue 21 septembre 2016 Washermanpet Aéroport international de Chennai 23,1 km (14,3 km souterrain, 8,8 km viaduc) 17 10 février 2019
Ligne verte 29 juin 2015 Station centrale Mont Saint-Thomas 22 km (9,7 km souterrain, 12,3 km viaduc) 17 10 février 2019
Total 45,1 (24 km souterrain, 21,1 km en viaduc 34

Historique de l'évolution du réseauModifier

Le réseau a été prolongé selon le calendrier suivant[3] :

  • 29 juin 2015 : inauguration de la ligne verte : Koyambedu - Alandur (10 km)
  • 21 Sept 2016 inauguration de la ligne bleue - Petit mont - Aéroport international de Chennai (8,6 km)
  • 14 octobre 2016: prolongement de la ligne verte - Alandur - Mont St. Thomas (1,3 km)
  • 14 mai 2017: prolongement de la ligne verte - Koyambedu - Parc Nehru (8 km)
  • 25 mai 2018: prolongement de la ligne verte - Parc Nehru - Central (2,6 km)
  • 25 mai 2018: prolongement de la ligne bleue - Petit mont – AG-DMS (4,8 km)
  • 10 février 2019: prolongement de la ligne bleue - AG-DMS - Washermanpet (9,7 km)

Matériel roulantModifier

 
Rame de métro à l'arrêt dans une station en viaduc.

Le matériel roulant est composé de rames de 4 voitures climatisées dont une est réservée aux femmes comme cela se pratique couramment en Inde. Les rames sont alimentes en 25 kV par caténaire[3].

ExploitationModifier

Le métro circule entre 6h du matin et 22 heures le soir. Sur la ligne bleue les rames se succèdent toutes les 5 minutes en heure de pointe et toutes les 7 minutes en heure creuse. La fréquence est plus faible sur la ligne verte : 10 minutes en heure de pointe et 14 minutes en heure creuse. Le tarif des billets est proportionnel à la distance. Il est compris entre 10 et 60 roupies (0,08-0,8 euros) ce qui le met hors de portée de la majeure partie de la population de la ville (un billet de train de banlieue coute 5 roupies pour un trajet de 20 km.)[3].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Five more train services to Chennai's suburbs », The Hindu,
  2. a b et c (en) « Project Brief », CMRL,
  3. a b c d et e (en) Robert Schwandl, « Chennai », sur urbanrail.net,

DocumentationModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier