Lyric Street Records

label discographique américain
Lyric Street Records
Description de l'image Lyric Street Records logo.svg.
Fondation 1997
Disparition 2010
Fondateur Randy Goodman
Statut Fermé
Maison de disques Disney Music Group
Sous-label Carolwood Records
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Siège Nashville, Tennessee

Lyric Street Records est un label discographique américain, anciennement basé à Nashville, dans le Tennessee[1], actif entre 1997 et 2010. Il est orienté dans la musique country avec des artistes tels que Rascal Flatts et SHeDAISY.

Histoire modifier

Le label, initialement sans nom, est fondé en comme une filiale de Hollywood Records et commence ses activités le de cette même année[2],[3]. Lyric Street Records tient son nom d'une rue, la Lyric Avenue sur laquelle Walt et son frère Roy Oliver avaient fait construire une maison dans les années 1930 lorsque leurs studios commençaient à gagner de l'argent[1]. Le premier album du label est Stepping Stone de Lari White sorti en 1998.

Lyric Street n'est pas la seule filiale de Disney à tirer son nom d'une rue : ainsi Hyperion et Buena Vista tirent leur nom de l'Hyperion Avenue et de la Buena Vista Drive.

Le , Disney crée un label parallèle nommé Carolwood Records[4]. Jessica Andrews est la première artiste signée sur ce sous-label, suivie par Trent Tomlinson (qui était auparavant signé sur Lyric Street proprement dit) et Love and Theft. Carolwood est fermé en , la plupart de son personnel étant transféré à Lyric Street. Love and Theft, Ruby Summer, Trent Tomlinson, et The Parks sont transférés sur Lyric Street[5].

Le , le Disney Music Group annonce la fermeture du label[6]. En , Rascal Flatts est transféré chez Big Machine Records[7]. En 2011, Love and Theft est transféré chez RCA Nashville.

Notes et références modifier

  1. a et b (en) « Disney Factbook 2005 - Fast Facts » [PDF], p. 40.
  2. (en) « Lyric Street Records chief to lead CMA board », sur Nashville Business Journal, (consulté le )
  3. Deborah Evans Price, « Lyric Street Looking to the Future », Billboard, Nielsen Business Media, Inc., vol. 109, no 49,‎ , p. 30, 33 (lire en ligne, consulté le )
  4. (en) « Biz Bits : Disney casts wider net with new sister record label to Lyric Street », (consulté le )
  5. (en) David M. Ross, « Lyric Street Shutters Carolwood Imprint », sur Music Row, (consulté le ).
  6. (en) « Disney Confirms Phased Closure For Lyric Street—Flatts To Remain », sur musicrow.com, web.archive.org (consulté le ).
  7. (en) « Rascal Flatts Sign With Big Machine Records », sur CMT, (consulté le ).

Liens externes modifier