Ouvrir le menu principal

Lycée français Louis-Pasteur

Lycée français Louis-Pasteur à Bogota en Colombie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lycée Pasteur.

Lycée français Louis-Pasteur
Généralités
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Coordonnées 4° 40′ 04″ nord, 74° 02′ 48″ ouest
Adresse
Bogota
Site internet www.lfbogota.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Cadre éducatif
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bogota

(Voir situation sur carte : Bogota)
Point carte.svg

Le lycée français Louis-Pasteur est un établissement scolaire, situé dans le quartier La Cabrera (Chicó) à Bogota, en Colombie. Créé en 1934, il accueille aujourd'hui près de 2 000 élèves de diverses nationalités de la petite section à la terminale[1].

Sommaire

HistoireModifier

En 1934, José De La Vega, fondateur du journal El Siglo, et très attaché à la culture française crée, avec quelques amis, le lycée français de Bogota qui est officiellement inauguré le 15 février 1934 avec 35 élèves inscrits.

Dès 1936, il faut déménager pour des installations plus vastes. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les familles continuent à faire vivre l’établissement qui prend le nom de lycée français Louis Pasteur en octobre 1943.

En 1947, l’achat de terrains permet la construction des bâtiments prévus alors pour 800 élèves.

Depuis lors, les nombreux aménagements sur place ont permis d’accueillir de plus en plus d’élèves :

– en 1961 les effectifs dépassent les 1 000 élèves ;
– en 1972, date de la construction d’une école maternelle moderne, on atteint déjà le chiffre de 1850.

Le 23 septembre 1964 le général de Gaulle visite le lycée, puis François Mitterrand en octobre 1985.

Depuis, le lycée français Louis-Pasteur s’est doté d’un centre de documentation et d’information fonctionnel, d’une cafétéria moderne, d’un grand gymnase reconnu comme un modèle architectural dans toute la Colombie...

En mai 2003 est inauguré un grand auditorium au centre du Lycée, sur la cour d’honneur rénovée depuis l’été 2002.

Le 70e anniversaire de l’institution a été célébré en avril 2004, en présence de Maryse Bossière, alors directrice de l'AEFE.

Le 80e anniversaire de l'institution, provoquant une modification dans le logo du lycée, a été célébré en mai 2014. Sous cette festivité, une capsule temporaire a été bâtie, encore non ouverte aujourd'hui.

Évolution en photosModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Quelques chiffresModifier

Nombre d’élèves : 1 980 en 2015 — Aide de l’État français en 2004 : 57 % du coût total

Résultats au baccalauréat : 100 % de réussite en 2000, 2001, 2002, 2004, 2005, 2006, 2007, 2015 (taux moyen de mentions : 84 %).

Équipements :

  • gymnase de 1860 m²
  • auditorium de 240 places, équipé des outils technologiques les plus récents
  • 4 laboratoires de sciences et d’expérimentation assistée par ordinateur
  • 5 salles d’informatique, d’audiovisuel et multimédias
  • 4 salles d’arts (de danse…)
  • 9 salles spécialisées de langues, d’histoire-géographie
  • 1 réseau informatique de 120 ordinateurs
  • 3 bibliothèques (centres de documentation) informatisées et contenant près de 30 000 ouvrages
  • une cafétéria moderne
  • les espaces de récréation totalisent près de 14 000 m2 de surface au sol.

Activités socio-éducatives : 21 activités en 2003-2004, 250 rencontres sportives en 2002-2003

Résultats académiquesModifier

Généralement les élèves de terminale obtiennent tous leur baccalauréat français. Pour le concours de l’ICFES (entrée dans les universités colombiennes) le lycée français Louis-Pasteur se classe, selon les disciplines, au 1er, 2e ou 3e rang au niveau national.

L’État français accorde chaque année des bourses d’excellence qui permettent une prise en charge totale de leurs études et de toutes leurs dépenses, aux meilleurs élèves de Terminale qui partent faire leurs études en France.

En majorité les élèves du lycée français Louis-Pasteur poursuivent leurs études supérieures dans les universités colombiennes tels que Los Andes, la Javeriana, La Nacional, L’Externado et El Rosario. Pour ceux qui se dirigent vers l'éducation supérieure française, on retrouve chaque année des élèves admis aux classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs, HEC et Sciences Po.

Les carrières des anciens élèves se distribuent en priorité entre les finances internationales, l’industrie, la médecine, l’architecture.

Aujourd’hui les anciens élèves poursuivent leurs carrières aux quatre coins du monde, dans des entreprises internationales, ou à des postes de haute responsabilité dans l’État colombien, d’autres sont professeurs ou chercheurs, mais il y a aussi des artistes dont le talent fait honneur à la Colombie et à la France.

Anciens élèves notablesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier