Ouvrir le menu principal
Lutteur B
Informations
Espèce
Race
Couleur
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Date de décès
Lieu de décès
Père

Lutteur B (né en 1955, mort en 1968) est un cheval anglo-normand de saut d'obstacles, né à Camembert et mort à Corneilla-del-Vercol. Avec son cavalier Pierre Jonquères d'Oriola, il remporte la médaille d'or aux Jeux olympiques d'été de 1964 à Tōkyō.

BiographieModifier

Lutteur B naît au printemps 1955 au domaine de la Foucaudière à Camembert, chez la famille Martin, du croisement d'une trotteuse et d'un galopeur stationné à Argentan, le célèbre Furioso[1]. Il est inscrit sous le nom de Lutteur B par le personnel des haras nationaux car un autre poulain né en 1955, année associée à la lettre « L », était déjà baptisé « Lutteur »[1]. Il est repéré en septembre 1955 par le marchand de chevaux Alfred Lefèvre, qui l'achète et le propose à la station des haras nationaux de Falaise, pensant en faire un étalon reproducteur[1]. Lutteur B n'est pas retenu en raison de son évolution de modèle et des origines inconnues de sa mère[1], ce qui conduit Alfred Lefèvre à le faire castrer, pour le re-vendre au marquis de Contades, qui le confie au sous-écuyer Durant de l'école de cavalerie de Saumur[2].

Il est acheté par Florence du Chaffaut qui le débute en compétitions, puis le re-vend en raison de son caractère délicat[2]. Il est confié à Louis Délieux, éleveur émérite d'Anglo-arabe[3] et cavalier gersois. Son ami, Pierre Jonquères d'Oriola, travaille Lutteur B de longs mois durant dans son domaine à Corneilla-del-Vercol. Il l'achète au printemps 1964[2] dans le but de le mener aux Jeux olympiques. À Tōkyō, le couple remporte la médaille d'or en individuel[2] et la médaille d'argent par équipes. L'année 1965 s'avère aussi excellente pour le couple puisqu'ils gagnent le derby de La Baule, et que Lutteur B bat tous les records de gain cette année[4].

À quelques mois de l'échéance des Jeux olympiques d'été de 1968, Lutteur B est victime d'un accident lié à l'attaque d'un étalon s'étant échappé de son pré. Cet accident a pour conséquence une fracture ouverte, donnant lieu à son euthanasie[5].

DescriptionModifier

Lutteur B est un hongre de robe bai-brun, inscrit au stud-book de l'Anglo-normand[1].

PalmarèsModifier

Liste non exhaustive des victoires de Lutteur B avec Pierre Jonquères d'Oriola[4].

OriginesModifier

Lutteur B est un fils de l'étalon Pur-sang Furioso et de la jument demi-sang normand Bellone, par le trotteur Obok[1].

Origines de Lutteur B[6]
Père
Furioso
1939 - 1967
Pur-sang
Bai-brun, 1,66 m
Precipitation
1933 -
Pur-sang
Hurry On
1913 Pur-sang
Marcovil
Tout Suite
Double Life
1926 Pur-sang
Bachelor's double
Saint Joan
Maureen
1931
Pur-sang
Son in Law
1911 Pur-sang
Dark Ronald
Mother in Law
St Prisca
1926 Pur-sang
Friar Marcus
Témoignage
Mère
Bellone
Demi-sang normand
Obok
1936 -
Trotteur français
Farceur X
1927 Trotteur français
{{{mfff}}}
{{{mffm}}}
Siva
1918 Trotteur
{{{mfmf}}}
{{{mfmm}}}
Renaissance {{{mmff}}}
{{{mmfm}}}
{{{mmmf}}}
{{{mmmm}}}

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f de Sainte-Marie 2013, p. 1.
  2. a b c et d de Sainte-Marie 2013, p. 2.
  3. « Quatar de Plape est mort », L’Éperon.
  4. a et b Patrice Trapier, Princes de sang, Solar, (ISBN 2-263-01663-5), p. 110 à 115.
  5. « La mort d'un cheval... "Lutteur B" », Revue Olympique N° 10 juillet 1968, sur LA84 Foundation (consulté le 14 septembre 2010).
  6. « Lutteur B », sur EquiLignées - La base de données des origines équines (consulté le 14 septembre 2010)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier