Furioso (cheval)

cheval né en 1939

Furioso (né en 1939, mort le ) est un étalon Pur-sang, parmi les plus importants fondateurs du stud-book des chevaux Selle français. Il est notamment le père de Furioso II, et le grand-père de Jalisco B.

Furioso
Informations
Espèce
Race
Couleur
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Date de décès
Cause de décès
Père
Enfants
Furioso II
Ma pomme (d)
Tanagra (d)
Lutteur B
Lurioso (d)
Questeur (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

HistoireModifier

Il naît en 1939, en Angleterre[1]. Furioso se révèle être un mauvais cheval de course, ne gagnant aucune des 21 courses auxquelles il participe. Il ne récupère que 92 livres sterling de gains[2].

Son apparence séduit des inspecteurs des haras nationaux français, qui l'importent depuis l'Angleterre vers la France en 1946[2]. Il fait dès lors la monte au haras national du Pin[3], jusqu'à sa mort[4]. Il meurt le , à l'âge de 28 ans, d'une crise cardiaque[2].

DescriptionModifier

Furioso est un étalon de race Pur-sang, à la robe bai-brun. Il mesure 1,66 m[2].

Il est décrit comme un étalon bien équilibré, doté d'une bonne ossature, et d'un pas exceptionnellement énergique avec une grande amplitude. Son trot et son galop ne sont pas aussi bons. Malgré son tempérament énergique, il se montre aussi docile.

OriginesModifier

Furioso est un fils de l'étalon Pur-sang Precipitation et de la jument Pur-sang Maureen, par Double Life

Origines de Furioso
Père
 
Precipitation (Pur-sang)
1933
 
Hurry On (Pur-sang)
1913
Marcovil (PS)
Tout Suite - 1904
Double Life (Pur-sang)
1926
Bachelor's Double (PS)
Saint Joan (PS) - 1918
Mère
Maureen (Pur-sang)
1931
Son in Law (Pur-sang)
1911
Dark Ronald (PS) - 1905
Mother in Law (PS) - 1906
ST Prisca (Pur-sang)
1926
Friar Marcus (PS) - 1912
Temoignage (PS) - 1918


Descendance et hommagesModifier

Furioso est considéré comme l'un des plus importants fondateurs du Selle français[3], mais ce statut de chef de race n'a été acquis qu'après sa mort[2]. En tant que chef de race à l'origine d'une impressionnante lignée de champions en saut d'obstacles, il dispose du privilège d'avoir sa stèle à l'intérieur du haras national du Pin[5]. Cette stèle continue à attirer des touristes (2017)[2].

Furioso est notamment le père de Lutteur B (1955) et de Ma Pomme (1956)[6], la mère de Fair Play III. Il a également donné Tanagra (1956), la mère de Jalisco B, ainsi que Pomone B (1959, monture olympique de Pierre Jonquères d'Oriola)[7], Ulpienne (1964)[8], Furioso II (1965), Brilloso (1967), et Célia de Paulstra (1968)[9].

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche FURIOSO », sur Haras des Tess (consulté le 29 août 2016).
  2. a b c d e et f « Équitation. Furioso, chef de race enterré au Haras du Pin », sur Ouest-France.fr, (consulté le 10 septembre 2019).
  3. a et b « Des races et des chevaux », sur Haras nationaux (consulté le 29 août 2016).
  4. Stonebridge 1972, p. 450-451.
  5. « Le "Versailles du cheval" », sur LeMonde.fr, (consulté le 29 août 2016).
  6. « Informations générales - Ma Pomme », sur Haras Nationaux - SIRE (consulté le 29 août 2016).
  7. « Saut d'obstacles: décès de Pierre Jonquères d'Oriola, seul médaillé d'or français des JO de 1964 », La dépèche,‎ (lire en ligne).
  8. Dominique Reymond, « Décès de Marc Deuquet », L'éperon,‎ (lire en ligne)
  9. « Informations générales - Célia de Paulstra », sur Haras Nationaux - SIRE (consulté le 29 août 2016).

AnnexesModifier

  • [Stonebridge 1972] (en) M. A. Stonebridge, Great Horses of Our Time, New York, Doubleday,